Accueil » Actualités, Villepinte

L’inadmissible mépris de l’actionnaire pour les salariés de Pier-import à Villepinte

8 février 2010 3 293 vues Aucun commentaire Imprimer Imprimer Envoyer à un ami Envoyer à un ami

Après avoir alerté l’opinion publique sur les conditions de leur licenciement, les 150 salariés de Pier-Import attendaient de la rencontre avec l’actionnaire principal de l’entreprise, mercredi après-midi, considération et respect.

Les salariés espéraient qu’une discussion de vive-voix ferait ressortir la faiblesse de l’indemnité de licenciement. Quel avenir envisager avec 1000 euros, quand on a donné 7 ans de sa vie à l’entreprise ?

Or, l’actionnaire a répondu à la détresse des salariés par une fin de non-recevoir, en ne se présentant pas devant les élus du personnel. Cette attitude inadmissible nourrit la colère des salariés.

L’employeur doit assumer ses responsabilités et examiner toutes les options permettant de sauvegarder l’emploi, notamment au travers de reclassements.

J’apporte tout mon soutien à la lutte des salariés et à leur refus d’une indemnité de licenciement dérisoire.

Laissez votre réponse !

Ajoutez votre commentaire si dessous, ou le trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonner aux commentaires via RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>