Accueil » Actualités, Santé, Sevran

"Monsieur le Directeur de l'ARS, Faut-il craindre que l’hôpital René Muret soit victime d’un plan d’austérité ?"

19 mai 2010 4 191 vues Aucun commentaire Imprimer Imprimer Envoyer à un ami Envoyer à un ami

Face à la menace qui pèse sur les personnels de l’hôpital René Muret,  je viens d’écrire au Directeur de l’Agence Régionale de Santé.

Craignant que les patients de René Muret  fassent les frais d’un plan d’austérité qui met à mal tous les établissements de l’APHP avec 5000 suppressions d’emplois dont la moitié de personnels soignants, j’ai demandé à Monsieur Claude Evin ses intentions pour l’hôpital de Sevran.

Voici le courrier que je viens de lui faire parvenir.

 » Monsieur le Directeur,

Depuis maintenant 5 semaines, les agents hospitaliers, soignants et non-soignants, de l’hôpital René Muret-Bigottini à Sevran manifestent leur inquiétude sur le plan de réorganisation de l’APHP qui amènerait à la suppression de 5000 postes, dont la moitié de médecins et de personnels soignants.

Dans un courrier à Madame Bachelot, le 9 avril dernier, je lui posais directement la question : « Madame la Ministre, comment comptez vous garantir un service public hospitalier de qualité, où chacun, quelle que soit sa pathologie, son rang ou sa fortune, puisse trouver des équipes soignantes performantes, si ces équipes sont contraintes à une gestion à moindre coût de leurs patients ? »

Or, l’annonce du prochain Etat Prévisionnel des Recettes et des Dépenses de l’Hôpital René Muret semble aller dans le sens de la réforme voulue par le directeur de l’APHP.  En effet, l’EPRD devait être présenté en février. Fin avril, il n’a toujours pas été discuté devant les instances de l’hôpital. Pour le personnel, ce retard laisse entrevoir des annonces de suppressions de postes.

Par ce courrier, je souhaite donc savoir si les inquiétudes émises par les personnels sont justifiées. Faut-il craindre que l’hôpital René Muret soit victime d’un plan d’austérité ? Faut-il penser que le nouveau directeur de l’hôpital René Muret doive procéder à des réductions de personnels ?

Par son action prioritairement tournée vers les personnes âgées, l’hôpital René Muret est en phase avec les objectifs sanitaires nationaux qui font de la prise en charge des personnes âgées un enjeu majeur. Il serait incompréhensible que publiquement le discours de l’Etat fasse de cette question une priorité, alors que dans les faits il remet en cause les moyens des établissements publics qui en ont charge ces patients.

Aussi, Monsieur le Directeur, je vous demande donc de bien vouloir me rassurer sur l’engagement de l’ARS envers la prise en charge médicale des personnes âgées et plus concrètement sur les moyens humains et financiers alloués à l’hôpital René Muret. Je ne doute pas que, vous comme moi, nous placions notre exigence pour le service public hospitalier, à la hauteur de ce qu’en attendent les patients et leurs familles : le droit pour tous d’accéder à un service public de santé de qualité.

Je vous prie de croire, Monsieur le Directeur, à l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

François ASENSI

Député de Sevran, Tremblay, Villepinte « 

Laissez votre réponse !

Ajoutez votre commentaire si dessous, ou le trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonner aux commentaires via RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>