Accueil » 3 villes ensembles, Actions nationales, ActualitĂ©s, Interventions en sĂ©ances Ă  l'AssemblĂ©e Nationale, Justice, Sevran

François Asensi intervient à l'Assemblée Nationale pour Sevran

21 mai 2008 2 754 vues Aucun commentaire Imprimer Imprimer Envoyer Ă  un ami Envoyer Ă  un ami

Mardi 20 mai, Ă  l’AssemblĂ©e nationale, le dĂ©putĂ© François Asensi a interpellĂ© la Ministre de l’intĂ©rieur sur le bilan de l’opĂ©ration anti-drogue aux Beaudottes, le 23 avril dernier. Il a obtenu la crĂ©ation prochaine d’une UnitĂ© Territoriale de Quartier.

Au cours de son intervention en sĂ©ance, François Asensi a mis en cause l’imprĂ©paration et le manque de discrĂ©tion qui ont conduit au fiasco connu par cette opĂ©ration.

Il a regretté le cynisme du gouvernement qui demande aux Sevranais de payer pour avoir son commissariat de plein exercice.

Il a demandĂ© Ă  ce que le gouvernement entende enfin la souffrance et l’humiliation des habitants de Sevran qui n’en peuvent plus de subir la loi des rĂ©seaux mafieux. Il a rĂ©clamĂ© que l’Etat assume enfin ses missions rĂ©galiennes, la tranquillitĂ© publique n’Ă©tant pas un luxe rĂ©servĂ©e Ă  certains territoires.

A la suite de son intervention, Madame la Ministre de l’IntĂ©rieur s’est engagĂ© Ă  la crĂ©ation prochaine d’une UnitĂ© Territoriale de Quartier pour Sevran, qui jusque lĂ  Ă©tait Ă©cartĂ© du dispositif.

Voici l’intervention de François Asensi Ă  l’attention de la Ministre de l’IntĂ©rieur, Madame MichĂšle Alliot-Marie:

 » Quel bilan faites vous de l’opĂ©ration de police rĂ©alisĂ©e dans la citĂ© des Beaudottes, Ă  Sevran, le 23 avril dernier? Au vu des rĂ©sultats, on peut parler de fiasco total.

Pouvez-vous indiquer le rÎle joué par le renseignement et la coordination de vos services avec la justice dans cette intervention?

Le flagrant dĂ©lit recherchĂ© n’a Ă©tĂ© qu’une farce grossiĂšre. Les 350 policiers avec leurs vĂ©hicules stationnĂ©s avant le dĂ©clenchement de l’opĂ©ration Ă  18 heures, sur un parking public ne prĂȘtaient guĂšre Ă  la discrĂ©tion.

Dans cette ville de ma circonscription, les habitants de plusieurs quartiers vivent en permanence dans l’angoisse, les humiliations quand ce n’est pas la terreur organisĂ©e par les trafiquants. Sevran n’est pas un cas isolĂ© en Ile-de-France.

L’affichage sĂ©curitaire proclamĂ© par le PrĂ©sident et le gouvernement ne masque plus votre Ă©chec dans la lutte contre les rĂ©seaux mafieux.

Quant Ă  la rĂ©ponse sociale et urbaine attendue par ces territoires dĂ©favorisĂ©s et abandonnĂ©s par un Etat qui n’assume pas ses missions rĂ©galiennes, elle est tout simplement ignorĂ©e.

Sevran, ville pauvre parmi les villes pauvres, n’a pas le droit d’avoir sa gare des Beaudottes souterraine et anxiogĂšne restructurĂ©e, alors que 60% des dĂ©lits observĂ©es sur la ligne B du RER le sont dans cette gare.

Et comble du cynisme, vos services rĂ©clament Ă  cette commune l’argent d’un immeuble de police qui lui a Ă©tĂ© offert, par la ville, pour un franc symbolique, il y a 20 ans. Ce serait, paraĂźt-il, la condition exigĂ©e pour la construction du futur commissariat dans cette ville.

Vous avez dit justice. Nous sommes en pleine iniquité.

Les citoyens sont las de voir que l’Etat n’assure pas les missions de la RĂ©publique.

sevransolidarité

Laissez votre réponse !

Ajoutez votre commentaire si dessous, ou le trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonner aux commentaires via RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>