Accueil » Actions nationales, ActualitĂ©s, CollectivitĂ©s, Education

Nos enfants ont besoin d'une école de qualité, pas d'un service minimum!

15 mai 2008 2 826 vues Aucun commentaire Imprimer Imprimer Envoyer Ă  un ami Envoyer Ă  un ami

La forte mobilisation du 15 mai 2008, que je soutiens pleinement, dĂ©montre l’exaspĂ©ration d’une majoritĂ© de français devant une politique ultralibĂ©rale.

Quelle est la rĂ©ponse du PrĂ©sident ? La provocation. N.Sarkozy recourt aux mĂȘmes mĂ©thodes rĂ©actionnaires que Margaret Thatcher en engageant un bras de fer avec les syndicats sur le projet de service minimum Ă  l’école.

Cette nouvelle annonce est inacceptable car elle remet en cause un principe fondamental de notre RĂ©publique : le droit de grĂšve. L’Etat ne peut juridiquement imposer ce service minimum aux communes en vertu du principe de libre administration des collectivitĂ©s, inscrit dans notre Constitution.

Les Français défendent leurs services publics !

Par cet écran de fumée, le Président balaie les revendications des français sans y apporter la moindre réponse.

Suppression de 11 200 postes dans l’éducation nationale, fermeture de tribunaux et de bureaux de poste, fin des hĂŽpitaux de proximitĂ©, projet de loi sur la mobilitĂ© dans la fonction publique qui gĂ©nĂ©ralise la prĂ©caritĂ©,
 Les attaques du Gouvernement contre le service public se multiplient.

Le service minimum est une fausse solution. L’heure est Ă  la modernisation de notre modĂšle social, pas Ă  son dĂ©mantĂšlement.

Laissez votre réponse !

Ajoutez votre commentaire si dessous, ou le trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonner aux commentaires via RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>