Accueil » ActualitĂ©s

La sociĂ©tĂ© de l’information
partiale

24 juin 2008 3 196 vues Aucun commentaire Imprimer Imprimer Envoyer Ă  un ami Envoyer Ă  un ami

Il est un domaine oĂč Nicolas Sarkozy est loin d’ĂȘtre libĂ©ral : l’information audiovisuelle et de presse Ă©crite. Laissant de cĂŽtĂ© sa foi inĂ©branlable en la main invisible du marchĂ©, il dĂ©nonce Ă  grand cri « la tyrannie de l’audimat » qui nuit Ă  la qualitĂ© des programmes de la tĂ©lĂ©vision publique.

Mais le PrĂ©sident souhaite libĂ©rer la tĂ©lĂ©vision publique du joug de la publicitĂ© pour mieux la placer sous sa propre autoritĂ©, en nommant, comme il vient de l’annoncer, le prĂ©sident du groupe France TĂ©lĂ©vision. Nicolas Sarkozy, pourtant chantre de la rupture et de la modernitĂ©, revient en rĂ©alitĂ© Ă  l’ñge de l’ORTF, temps oĂč la ligne Ă©ditoriale de la rĂ©daction se faisait au ministĂšre de l’information.

Une illustration : les pressions exercĂ©es par l’entourage de l’ElysĂ©e sur l’AFP, accusĂ©e le mois dernier de ne pas relayer les communiquĂ©s de l’UMP.

Je suis extrĂȘmement prĂ©occupĂ© par cette reprise en main de l’information par le Gouvernement. La liste des connivences entre le chef de l’Etat et les grands patrons de presse est Ă©difiante et remet en cause le principe d’indĂ©pendance de la presse. Ainsi, la suppression de la publicitĂ© sur les chaĂźnes publiques rimera avec l’augmentation des recettes publicitaires sur TF1, grand soutien du PrĂ©sident.

La concentration croissante dans le secteur des mĂ©dias est une atteinte grave au pluralisme de l’information. RĂ©cemment, la majoritĂ© UMP a ainsi offert aux grands groupes de mĂ©dias le contrĂŽle des nouvelles chaĂźnes de la TNT par un amendement au projet de loi de modernisation de l’économie.

L’inscription par les sĂ©nateurs, lors de l’examen du projet de rĂ©forme des institutions, des principes d’indĂ©pendance et de pluralitĂ© des mĂ©dias dans la Constitution est une avancĂ©e majeure. Le Gouvernement s’était opposĂ© Ă  ce progrĂšs dĂ©mocratique, apportant la preuve de son manque d’attachement Ă  ces libertĂ©s fondamentales.

Laissez votre réponse !

Ajoutez votre commentaire si dessous, ou le trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonner aux commentaires via RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>