Accueil » Actualités

La société de l’information…partiale

24 juin 2008 3 195 vues Aucun commentaire Imprimer Imprimer Envoyer à un ami Envoyer à un ami

Il est un domaine où Nicolas Sarkozy est loin d’être libéral : l’information audiovisuelle et de presse écrite. Laissant de côté sa foi inébranlable en la main invisible du marché, il dénonce à grand cri « la tyrannie de l’audimat » qui nuit à la qualité des programmes de la télévision publique.

Mais le Président souhaite libérer la télévision publique du joug de la publicité pour mieux la placer sous sa propre autorité, en nommant, comme il vient de l’annoncer, le président du groupe France Télévision. Nicolas Sarkozy, pourtant chantre de la rupture et de la modernité, revient en réalité à l’âge de l’ORTF, temps où la ligne éditoriale de la rédaction se faisait au ministère de l’information.

Une illustration : les pressions exercées par l’entourage de l’Elysée sur l’AFP, accusée le mois dernier de ne pas relayer les communiqués de l’UMP.

Je suis extrêmement préoccupé par cette reprise en main de l’information par le Gouvernement. La liste des connivences entre le chef de l’Etat et les grands patrons de presse est édifiante et remet en cause le principe d’indépendance de la presse. Ainsi, la suppression de la publicité sur les chaînes publiques rimera avec l’augmentation des recettes publicitaires sur TF1, grand soutien du Président.

La concentration croissante dans le secteur des médias est une atteinte grave au pluralisme de l’information. Récemment, la majorité UMP a ainsi offert aux grands groupes de médias le contrôle des nouvelles chaînes de la TNT par un amendement au projet de loi de modernisation de l’économie.

L’inscription par les sénateurs, lors de l’examen du projet de réforme des institutions, des principes d’indépendance et de pluralité des médias dans la Constitution est une avancée majeure. Le Gouvernement s’était opposé à ce progrès démocratique, apportant la preuve de son manque d’attachement à ces libertés fondamentales.

Laissez votre réponse !

Ajoutez votre commentaire si dessous, ou le trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonner aux commentaires via RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>