Accueil » ActualitĂ©s

Tribune libre dans Libé

29 novembre 2007 2 672 vues Un commentaire Imprimer Imprimer Envoyer Ă  un ami Envoyer Ă  un ami

Ce matin le journal LibĂ©ration a publiĂ© la tribune libre que j’ai signĂ© conjointement avec trois autres maires de Seine-Saint-Denis: Pascal Beaudet, maire d’Aubervillers, Didier Paillard, maire de Saint-Denis et StĂ©phane Gatignon, maire de Sevran.

Vous pouvez cliquer sur le lien ici.

Cette initiative ne sera pas sans lendemain. Notre sensibilitĂ© politique est trop souvent l’objet de caricatures et de mensonges sur sa gestion. Notre bilan, notre volontĂ©, nos valeurs, nos rĂ©alisations font avancer la Seine-Saint-Denis.

1 commentaire »

  • noureddine elkarati a écrit :

    ne porrrait on pas publier les deux manifestes ,ce particlier celui datant de 20ou 30 ans ,afin de voir ce que l’on racontait Ă  l’Ă©poque ,la seine saint denis Ă©tait Ă  l’Ă©pque en pleine casse industrielle, et l’on parlait dĂ©ja de ghettos de la misĂ©re ,mais en 1975 et 1976,je me souviens d’une seine saint denis assez heureuse ,la crise du logement s’estompait ,mais la lutte politique Ă©tait contre l’etat qui ne voulait pas construire les Ă©quipements collectifs ,lz vie en seine saint denis Ă©tait en 1976n champĂ©tre ,mais Ă  partir de 1983,la seine saint denis est entrĂ© dans une grave crise ,avec l’effet le pen et les tensions inter-ethniques et la montĂ©e du chomage ,on note d’ailleurs un glissement de la notion de banliue Ă  celui de dĂ©partement ,il faut faire revivre l’idĂ©e de banlieue et de banlieusard ,(voir le film ,elle court ,elle court ,la banlieue ),le probleme est qu’il qu’avait Ă  l’epoque une forte conscience de classe ,mon point de vue est que cette conscience de classe existe ,mais les partis politiques (en particulier le pcf) la cherche mal ,les jeunes disent qu’ils sont du 9 et 3 ,c’est cela la conscience de classe d’aujour’hui ,mais pour moi la banlieue est devenue puritaine ,et c’est cela son drame et sa crise ,mais je suis optimiste la rĂ©volte de classe est naissante dans le dĂ©partement ,il lui faut des dĂ©bouchĂ©es politiques ,il ne faut pas oublier que les jeunes s’inscrivent de plus en plus sur les listes Ă©lectorales ,il ya comme un frĂ©missement de banlieue du passĂ© ,une nouvelle civilisation cherche Ă  naitre en seine saint denis qui fait du lien humain l’enjeu de luttes classes .

Laissez votre réponse !

Ajoutez votre commentaire si dessous, ou le trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonner aux commentaires via RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>