Accueil » Initiatives citoyennes

La solidarité financière avec les grévistes s'organise

27 octobre 2010 2 733 vues Aucun commentaire Imprimer Imprimer Envoyer à un ami Envoyer à un ami

Les salariés de notre pays demeurent en lutte contre l’injuste projet de réforme des retraites. Ils savent que le gouvernement et les agences de notation ont décidé de faire payer aux revenus du travail la crise économique causée par le capitalisme financiarisé.

Dans certains secteurs clefs, les salariés grévistes maintiennent à bout de bras la mobilisation, en passant outre l’important sacrifice financier que représente la perte de plusieurs jours de grèves. Je pense notamment aux ouvriers des raffineries ou de l’industrie dont les salaires sont parfois à peine supérieur au SMIC. Contrairement à certains clichés éculés, faire grève n’est pas un loisir. C’est au contraire un sacrifice coûteux, un dernier moyen de faire entendre sa revendication de justice sociale lorsque le patronat ou les pouvoirs publics refusent tout dialogue, comme dans le cadre du projet de loi sur les retraites. 

Les centrales syndicales, débordées par les messages de sympathie et les dons spontanés de citoyens solidaires, ont décidé de mettre en place des caisses de solidarité.

Voici  ces quelques adresses postales fiables où ceux qui en ont les moyens pourront adresser leurs chèques de soutien :

CGT Solidarité Luttes Retraite, CGT, 263 rue de Paris, 93516 Montreuil Cedex
Union Syndicale Solidaires, « Solidarité grévistes retraites », 144 Boulevard de la Villette, 75019 Paris
CGT Chimie (FNIC), 263 rue de Paris, Case 429, 93514 Montreuil Cedex.
Coordination CGT TOTAL, à l’attention de Christine KIPFER, Bureau A0102, 24 cours Michelet, La Défense 10 92069 PARIS LA DEFENSE CEDEX
SUD-Chimie, 6 rue Louis Blanc, 76100-ROUEN
Section CFDT, Raffinerie Total Feyzin, BP 6, 69551 Feyzin, ordre du chèque « Solidarité »
Intersyndicale CGT-CFDT Raffinerie de Grandpuits, 77720 Mormant Cedex (paiement possible en ligne sur le sitehttp://www.raffineriegrandpuits.fr/ )

On le sait, il est difficile pour de nombreux salariés d’exercer ce droit de grève en raison de pressions patronales et de l’affaiblissement des solidarités au travail sous l’effet d’un chômage de masse.

Cette  initiative permettra à ceux qui en ont le souhait et les moyens pécuniers d’affirmer avec force leur solidarité envers le mouvement social.

Laissez votre réponse !

Ajoutez votre commentaire si dessous, ou le trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonner aux commentaires via RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>