Accueil » 3 villes ensembles, Interventions auprès du gouvernement, Services publics

Détérioration de l’accueil dans les CAF

13 octobre 2008 3 169 vues Aucun commentaire Imprimer Imprimer Envoyer à un ami Envoyer à un ami

M. François Asensi a attiré l’attention de M. le ministre du travail sur la réduction des effectifs d’accueil de la caisse d’allocations familiales, qui pénalise les populations les plus précaires.

Les accueils physiques des CAF ont été réduits de manière significative en vertu de la convention d’objectif et de gestion (COG) entre l’État et la CNAF de 2005 à 2008. Près de 1 000 postes ont été supprimés alors que le nombre d’allocataires augmentait. Cette convention a fait de la « performance économique » sa priorité en exigeant un gain de productivité de 10 % dans la gestion du personnel. Cette politique managériale vise à décourager l’accueil physique des allocataires.

Les habitants de la commune de Tremblay-en-France doivent ainsi se rendre à Aulnay pour bénéficier d’un service complet. Le temps et l’argent perdus dans le transport vont alors à l’encontre de la mission d’aide sociale de la CAF. De nombreux allocataires renoncent à se déplacer et se tournent vers les mairies, qui ne disposent pas des moyens pour leur répondre.

Cette politique incite les usagers à utiliser le contact téléphonique et Internet pour réduire les coûts de gestion. Mais la surtaxation du numéro de téléphone de la CAF fait reposer sur les populations défavorisées la charge d’un service qui devrait être assumé par la solidarité nationale. Les modes de réponse standardisés et superficiels ainsi privilégiés sont particulièrement inadaptés à un public fragilisé qui nécessite une écoute personnalisée. Elles conduisent bien souvent à des erreurs de traitement des dossiers qui pénalisent les familles de manière inacceptable.

François Asensi a demandé au ministre de conserver un maillage territorial de proximité en Seine-Saint-Denis, ainsi que de mettre fin aux numéros surtaxés, comme l’article 55 de la « loi pour la confiance dans l’économie numérique » le prévoit. Il espère qu’à l’avenir la CAF placera la qualité de service apportée aux usagers avant sa performance économique.

Laissez votre réponse !

Ajoutez votre commentaire si dessous, ou le trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonner aux commentaires via RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>