Accueil » ActualitĂ©s, Affaires internationales, Interventions en sĂ©ances Ă  l'AssemblĂ©e Nationale

Assemblée Nationale : un budget ambitieux pour une Europe solidaire

29 octobre 2008 2 608 vues Aucun commentaire Imprimer Imprimer Envoyer Ă  un ami Envoyer Ă  un ami

Un budget ambitieux au service d’une Europe solidaire

A l’occasion de l’examen en loi de finances 2009 du budget consacrĂ© Ă  l’Union europĂ©enne, j’ai regrettĂ© le manque d’ambition de ce budget et proposĂ© une rĂ©orientation des crĂ©dits vers une Europe sociale et Ă©cologique

La prĂ©sidence française de l’Union europĂ©enne a lieu au moment prĂ©cis oĂč la crise du capitalisme – car il faut appeler un chat un chat – rejoint la crise de lĂ©gitimitĂ© dĂ©mocratique que traverse la construction europĂ©enne.

Les impasses de la finance mondialisĂ©e dĂ©coulent des politiques Ă©conomiques et monĂ©taires dogmatiques de l’Europe libĂ©rale que sont le pacte de stabilitĂ©, la marchandisation de toutes les activitĂ©s humaines et l’indĂ©pendance de la Banque centrale europĂ©enne.
AprĂšs les dĂ©saveux des peuples français et hollandais lors du rĂ©fĂ©rendum de 2005, et le rĂ©cent rejet du traitĂ© de Lisbonne par les Irlandais, la crise financiĂšre plaide pour une refonte de la construction europĂ©enne. Je ne peux que constater que le budget europĂ©en prĂ©sentĂ© Ă  l’AssemblĂ©e nationale reconduit les orientations dĂ©savouĂ©es par les peuples.

L’essentiel des crĂ©dits consacrĂ©s Ă  la « LibertĂ©, sĂ©curitĂ© et justice » seront en rĂ©alitĂ© utilisĂ©s pour rĂ©primer l’asile et l’immigration. Le visage de l’Union europĂ©enne ne peut se rĂ©duire Ă  des politiques fondĂ©es sur des systĂšmes de contrĂŽle policier sophistiquĂ©s, le recul de la politique d’asile, les centres de rĂ©tention. Les murs n’empĂȘcheront pas l’exode des hommes et l’immigration de la pauvretĂ©, que la crise du capitalisme accentuera : alors que 25 000 milliards de dollars ont Ă©tĂ© dĂ©prĂ©ciĂ©s par la crise, seulement 30 milliards de dollars par an permettraient d’éradiquer la famine.

A l’inverse, les crĂ©dits engagĂ©s pour la « CitoyennetĂ© » connaissent une baisse inquiĂ©tante qui se rĂ©percutera sur des questions au centre des prĂ©occupations des citoyens europĂ©ens : santĂ© publique, protection civile, financement de programmes culturels.

Au moment oĂč les EuropĂ©ens attendent plus que jamais de l’Union une politique de solidaritĂ© Ă  l’intĂ©rieur comme Ă  l’extĂ©rieur, je dĂ©plore la forte baisse des paiements – moins 14,5 % – dans le projet de budget pour 2009.

L’insuffisance des moyens allouĂ©s aux opĂ©rations de paix extĂ©rieures ainsi qu’à l’aide alimentaire est inadmissible. En tout Ă©tat de cause, cela confirme que l’Union europĂ©enne n’est pas prĂȘte Ă  s’imposer comme un acteur mondial sur la scĂšne internationale.

Devant ce recul des ambitions progressiste, humaniste et de coopĂ©ration de l’Union europĂ©enne, traduit par un budget corsetĂ©, j’ai choisi de voter contre le projet de budget europĂ©en pour 2009.

Laissez votre réponse !

Ajoutez votre commentaire si dessous, ou le trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonner aux commentaires via RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>