Accueil » Actions nationales, Actualit√©s, Engagements, Interventions aupr√®s du gouvernement

Contre le travail jusqu'à 70 ans, défendons le droit à la retraite des salariés !

5 novembre 2008 2 382 vues Aucun commentaire Imprimer Imprimer Envoyer √† un ami Envoyer √† un ami

Je tiens √† exprimer ma forte r√©probation devant la remise en cause du droit √† la retraite √† 65 ans pour les salari√©s du secteur priv√©. Le Gouvernement avance dans son projet de remis en cause des droits sociaux alors que l’ampleur de la crise financi√®re r√©clame au contraire un renforcement des protections des salari√©s.

Je d√©plore la m√©thode choisie, qui d√©value le r√īle essentiel du Parlement et des partenaires sociaux: sans aucune concertation, au milieu de la nuit de la Toussaint, le ministre du Travail a soutenu sans r√©serve l’amendement de la majorit√© autorisant le travail jusqu’√† 70 ans.

Xavier Bertrand affirme que cet amendement est sans cons√©quence sur l’√Ęge de d√©part √† la retraite et que la mesure s’adresse aux seuls volontaires. Mais qui r√™vent de travailler au-del√† de 65 ans pour survivre ?

Dans la cacophonie gouvernementale habilement utilis√©e pour brouiller les pistes, Henri Guaino, conseiller du Pr√©sident de la R√©publique, a reconnu que cet amendement reculera l’√Ęge auquel les salari√©s du priv√© pourront liquider leur retraite √† taux plein.

Pour les nombreux retrait√©s disposant d’une petite pension, le recul du d√©part √† la retraite s’apparente √† un volontariat subi. Avec le d√©veloppement du travail pr√©caire, l’allongement de la carri√®re s’imposera pour disposer de revenus d√©cents.

Le pr√©sident de la R√©publique affirme une nouvelle fois son attachement au mod√®le am√©ricain, o√Ļ la baisse des pensions de retraite, calcul√©e sur le cour de la bourse, a conduit de nombreuses personnes de plus de 70 ans √† reprendre une activit√© salari√©e au m√©pris de leur sant√©.

Le droit au repos apr√®s une vie de labeur est ainsi fondamentalement remis en cause. Il faut rappeler qu’un ouvrier travaillant jusqu’√† 70 ans ne b√©n√©ficiera, selon les statistiques de l’Insee, que de quatre ann√©es de retraite, contre quinze pour une cadre sup√©rieure. Comment tol√©rer un pareil traitement envers des salari√©s qui ont cotis√© toute leur vie ? Les in√©galit√©s entre retrait√©s se renforceraient, les plus pauvres des travailleurs profitant plus tardivement de leur retraite.

Cette r√©solution de la question des retraites est contraire au mod√®le social que je d√©fends. L’argent existe pour financer les retraites. Ne vient-on pas de trouver 360 milliards pour sauver les march√©s financiers et bancaires ? Une revalorisation des salaires et une taxation forte des revenus de la finance permettraient de d√©gager les sommes n√©cessaires au maintien de notre syst√®me de retraite par r√©partition, fond√© sur la solidarit√© entre les g√©n√©rations.

Je demande donc au Gouvernement de s’opposer √† cet amendement lors de l’examen du projet de loi de finances pour la S√©curit√© sociale au S√©nat et de renoncer √† cette logique de cumul retraite-emploi, qui ne fait renforcer la pr√©carit√© que refusent tous les salari√©s.

Laissez votre réponse !

Ajoutez votre commentaire si dessous, ou le trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonner aux commentaires via RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>