Accueil » 3 villes ensembles, Interventions auprĂšs du gouvernement, Services publics, Villepinte

AccÚs à l'internet haut débit: les Villepintois n'en peuvent plus d'attendre!

9 fĂ©vrier 2011 4 438 vues Un commentaire Imprimer Imprimer Envoyer Ă  un ami Envoyer Ă  un ami

J’ai dĂ©cidĂ© d’intervenir auprĂšs du ministre de l’industrie, de l’Ă©nergie et de l’Ă©conomie numĂ©rique Eric Besson pour protester contre l’absence d’accĂšs Ă  l’internet haut-dĂ©bit pour certains habitants de Villepinte. Il est intolĂ©rable que les Villepintois restent Ă  l’Ă©cart de la rĂ©volution numĂ©rique. Le refus de France TĂ©lĂ©com de raccorder tous les quartiers de la ville au rĂ©seau haut-dĂ©bit montre que l’entreprise dĂ©laisse sa mission de service public au profit d’activitĂ©s bien plus lucratives. Nous ne pouvons accepter de telles discriminations!

Retrouver ci dessous la question écrite adressée à Eric Besson dans le cadre de mon activité parlementaire:

« M. François Asensi alerte M. le ministre chargĂ© de l’industrie, de l’Ă©nergie et de l’Ă©conomie numĂ©rique, sur des insuffisances de la couverture numĂ©rique Ă  Villepinte. Dans certains quartiers comme celui de la Haie-Bertrand, il est en effet impossible de bĂ©nĂ©ficier d’une offre Internet « haut dĂ©bit », la ville ne disposant pas sur son territoire de nƓud de raccordement numĂ©rique.

Aussi, certains Villepintois doivent se contenter d’un dĂ©bit infĂ©rieur Ă  4 mĂ©gabits/seconde ce qui les empĂȘche d’utiliser Internet de maniĂšre optimale. Alors qu’Internet est largement utilisĂ© dans la vie de tous les jours et souvent indispensable au niveau professionnel, une partie des Villepintois reste Ă  l’Ă©cart de la rĂ©volution numĂ©rique. Cette situation est vĂ©cue comme une injustice par les Villepintois concernĂ©s.

France TĂ©lĂ©com a confirmĂ© que l’augmentation du dĂ©bit Internet pour ces habitants n’Ă©tait pas Ă  l’ordre du jour. Cette dĂ©cision apparaĂźt pour le moins incohĂ©rente quand on sait que France Telecom souhaite dĂ©velopper un rĂ©seau Internet trĂšs haut dĂ©bit sur notre territoire. Comme on pouvait le craindre, la privatisation du groupe de tĂ©lĂ©communication a entraĂźnĂ© une rĂ©duction des missions de service public.

De nombreux Français n’ont toujours pas accĂšs au haut dĂ©bit ce qui crĂ©e une situation de fracture numĂ©rique particuliĂšrement insupportable. À l’Ăšre du numĂ©rique, il n’est pas acceptable qu’une ville comme Villepinte pourvue d’un centre d’affaires international, d’un parc des expositions et de plus d’un millier d’entreprises, reste Ă  la traĂźne de la rĂ©volution de l’informationnel.

À Villepinte, la municipalitĂ© s’est donc mise en quĂȘte de solutions alternatives pour installer le haut dĂ©bit dans les quartiers qui en sont toujours privĂ©s. Cependant, l’action de la ville est tributaire de la publication par l’ARCEP (AutoritĂ© de rĂ©gulation des communications Ă©lectroniques et des postes) des textes juridiques dĂ©finissant le cadre d’intervention des collectivitĂ©s locales. Il est essentiel que le dĂ©lai de publication du cadre juridique, prĂ©vu pour dĂ©but 2011, soit respectĂ© car tout retard dans la livraison des rĂšglements pourrait dĂ©multiplier les dĂ©lais pour mettre en chantier des solutions Ă  ce problĂšme.

François Asensi voudrait savoir ce que les pouvoirs publics comptent faire pour remĂ©dier Ă  l’absence de raccordement Ă  l’Internet haut dĂ©bit Ă  Villepinte. Il souhaite Ă©galement souligner l’importance de la publication par l’ARCEP du cadre juridique des collectivitĂ©s locales et de la nĂ©cessitĂ© de respecter les dĂ©lais annoncĂ©s. »

1 commentaire »

  • internet a écrit :

    Bonjour,

    Est-ce-que des évolutions sont prévues à ce jour ?

    J’habite la commune de Villepinte (quartier Les Mousseaux). Mon domicile est situĂ© Ă  une distance de 5405 mĂštres du central tĂ©lĂ©phonique de Sevran. A cette distance on ne peut rien espĂ©rer d’internet : je ne peux pas prĂ©tendre Ă  un dĂ©bit supĂ©rieur Ă  1 Mo/s quelque soit l’opĂ©rateur internet.
    Il est donc totalement impossible de bĂ©nĂ©ficier de la tĂ©lĂ©vision par ADSL. Ceci insite donc Ă  choisir l’alternative de la tĂ©lĂ©vision par satellite, ce qui implique l’installation d’antennes paraboliques, ce qui a pour consĂ©quence de dĂ©naturer le paysage.

    Je ne vois que 2 solutions (ou plutĂŽt une seule, et encore…):
    – le raccordement de la fibre optique, mais impossible car la ville de Villepinte n’est pas Ă©ligible en 2012,
    – l’installation d’un nouveau central tĂ©lĂ©phonique Ă  proximitĂ©, ce qui permettrait Ă  beaucoup d’habitants de s’y raccorder et de bĂ©nĂ©ficier de l’internet au dĂ©bit.

    Je reste trĂšs pessimite face Ă  d’Ă©ventuelles Ă©volutions.

    Cordialement

Laissez votre réponse !

Ajoutez votre commentaire si dessous, ou le trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonner aux commentaires via RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>