Accueil » 3 villes ensembles

Des moyens suffisants pour nos collĂšges : en ZEP, titularisons tous les professeurs!

17 mars 2011 4 956 vues Aucun commentaire Imprimer Imprimer Envoyer Ă  un ami Envoyer Ă  un ami

J’ai Ă©tĂ© alertĂ© de la rĂ©duction des moyens attribuĂ©s aux Ă©tablissements scolaires en Seine-Saint-Denis. A Sevran, Tremblay et Villepinte, alors que le manque de professeurs est manifeste, l’inspection d’acadĂ©mie ne cesse de diminuer l’enveloppe globale et refuse de titulariser plus de professeurs Ă  plein temps.

J’ai donc dĂ©cidĂ© d’intervenir auprĂšs de l’inspecteur d’AcadĂ©mie de Seine-Saint-Denis Daniel Auverlot pour protester contre la rĂ©duction des crĂ©dits allouĂ©s aux collĂšges de la circonscription. Je lui demande de revenir sur les diminutions de la Dotation Horaire Globale et de procĂ©der Ă  la titularisation de professeurs plutĂŽt que d’augmenter le volume des heures supplĂ©mentaires. Nous avons absolument besoin des moyens matĂ©riels et humains suffisants pour garantir la rĂ©ussite des Ă©lĂšves. C’est pourquoi, je partage les revendications des professeurs et des parents d’élĂšves qui dĂ©fendent l’école publique contre les suppressions de postes et les baisses de crĂ©dit.

Retrouvez ci-dessous mon intervention en faveur du collĂšge Evariste Galois de Sevran:

« Monsieur l’Inspecteur d’AcadĂ©mie,

Je vous fais part de mon opposition à la diminution des moyens attribués au collÚge Evariste Galois de Sevran.

En effet, la Dotation Horaire Globale (DHG) versĂ©e Ă  l’établissement est en baisse constante depuis des annĂ©es. Pour l’annĂ©e 2011-2012, la DHG privilĂ©gie l’augmentation du volume des heures supplĂ©mentaires au dĂ©triment des postes fixes. Il s’agit clairement d’un moyen  pour justifier certaines suppressions de postes et Ă©viter la crĂ©ation de postes de titulaires.  Cette politique est inacceptable car elle tend Ă  augmenter les effectifs des classes et Ă  alourdir la charge de travail des professeurs, obligĂ©s de prendre en charge des classes supplĂ©mentaires et Ă  partager leur service sur plusieurs Ă©tablissements.

Le Conseil d’administration du collĂšge a donc dĂ©cidĂ© de refuser la rĂ©partition de la Dotation Horaire Globale proposĂ©e par le Principal pour montrer sa dĂ©sapprobation. Les enseignants se sont mis en grĂšve et les parents d’élĂšves ont fait circuler une pĂ©tition. Ils demandent le basculement des heures supplĂ©mentaires en heures postes, avec notamment la transformation des trois Blocs de Moyens Provisoires (BPM) en postes fixes.


Je soutiens totalement les revendications des enseignants du collĂšge Evariste Galois. SituĂ© dans le quartier dit sensible des Beaudottes et classĂ© en ZEP, cet Ă©tablissement accueille des Ă©lĂšves issus de familles qui sont parfois en grande difficultĂ© Ă©conomique et sociale. L’attribution des moyens suffisants Ă  ce collĂšge est donc indispensable afin de rĂ©pondre aux besoins Ă©ducatifs des Sevranais. De nombreux rapports ont pointĂ© le retard en matiĂšre de rĂ©ussite scolaire des enfants issus des zones urbaines sensibles. Ainsi, le taux de rĂ©ussite au baccalaurĂ©at des jeunes issus de ZUS est infĂ©rieur de 12 points par rapport Ă  la moyenne nationale. Comme beaucoup d’établissements de Seine-Saint-Denis, le collĂšge Evariste Galois a besoin de plus d’enseignants titulaires et de personnel d’encadrement afin de proposer un enseignement de qualitĂ© et amĂ©liorer la rĂ©ussite des Ă©lĂšves.


L’augmentation du volume des heures supplĂ©mentaires dans la DHG signifie en outre une rĂ©duction du nombre d’enseignants titularisĂ©s et un appel croissant aux contractuels. Ces professeurs sont considĂ©rĂ©s comme la variable d’ajustement des politiques Ă©ducatives. Certains sont employĂ©s dans plusieurs Ă©tablissements, font des remplacements trĂšs courts ou n’enseignent pas leur matiĂšre.     Cette prĂ©caritĂ© est injuste et affecte forcĂ©ment le travail de ces professeurs contractuels. Il faut absolument revenir sur ses pratiques prĂ©judiciables aux professeurs concernĂ©s comme aux Ă©lĂšves.

Dans une ville comme Sevran qui concentre une population jeune en proie Ă  de grandes difficultĂ©s sociales, l’école joue un rĂŽle fondamental. Elle contribue Ă  offrir une perspective d’avenir professionnel et Ă  transmettre les valeurs rĂ©publicaines et de citoyennetĂ© Ă  des jeunes parfois dĂ©sorientĂ©s. Des moyens importants doivent donc ĂȘtre investis pour garantir la qualitĂ© de l’enseignement et favoriser la rĂ©ussite scolaire de chacun des Ă©lĂšves. L’école est le creuset de notre pacte rĂ©publicain.

Pour toutes ces raisons, je vous demande, Monsieur l’Inspecteur d’acadĂ©mie, de revenir sur la Dotation Horaire Globale attribuĂ©e au collĂšge Evariste Galois de Sevran et de procĂ©der Ă  la titularisation du nombre de professeur et de personnel Ă©ducatif appropriĂ© aux besoins rĂ©els de cet Ă©tablissement. »

Laissez votre réponse !

Ajoutez votre commentaire si dessous, ou le trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonner aux commentaires via RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>