Accueil » Actualités, DOM, Interventions auprès du gouvernement

Question écrite au ministre des transports pour enfin connaître la vérité sur les causes du crash du vol Paris-Moroni du 30 juin 2009

4 octobre 2011 7 188 vues Un commentaire Imprimer Imprimer Envoyer à un ami Envoyer à un ami

Plus de deux après le crash du vol Paris-Moroni (Comores) qui a entraîné la mort de 152 personnes, les familles des  victimes attendent toujours des réponses  claires sur les causes de ce drame.  Selon de nombreux témoignages d’usagers réguliers de ce vol, les conditions élémentaires de sécurité n’étaient pas remplis à bord de l’avion de la compagnie Yemenia qui assurait la dernière partie du vol, de Sanaa (Yémen) à Moroni. Les réponses de l’enquête de l’Union des Comores concluant seulement à une erreur de pilotage laissent dubitatifs les familles des victimes.

La France doit mener une enquête indépendante pour que toute la lumière soit faite sur ces évènements. J’ai décidé d’envoyer une question écrite au ministre des transports à ce sujet.

« François Asensi interroge le ministre des transports sur les retards pris dans l’enquête sur l’accident de l’Airbus A 310 de la compagnie Yemenia (vol Paris-Marseille-Sanaa-Moroni) le 30 juin 2009 ayant occasionné 152 victimes sur les 153 passagers à bord.

Conformément aux conventions internationales, les Comores ont ouvert une enquête de sécurité à laquelle participent le Yémen (État d’immatriculation et d’exploitation de l’avion), la France (État de conception et de construction de l’avion) et les Etats-Unis (État de construction des moteurs de l’avion). Mais, à ce jour, aucun rapport établissant les causes de l’accident n’a été publié. L’Union des Comores a certes produit un rapport transmis au BEA (Bureau d’Enquête et d’Analyse) mais celui-ci n’a pas été rendu public. Le BEA a par ailleurs remis en question la qualité de ce rapport qui exonère largement la compagnie Yemenia alors que de nombreux témoignages ont fait état de manquements graves aux règles élémentaires de sécurité.

Les familles des victimes attendent des réponses claires sur les causes de cet accident. La France a un rôle à jouer pour faire toute la lumière sur ce drame. C’est pourquoi, il souhaiterait savoir si la France a l’intention de publier un rapport indépendant qui établirait les causes de l’accident, sachant que la note publié par le BEA le 27 mai 2011 n’apparaît pas asses développée. Il demande également de faire pression sur l’Union des Comores pour obtenir une meilleure collaboration de cet Etat dans le cadre de l’enquête sur le crash de l’Airbus A 310 de la compagnie Yemenia. »

1 commentaire »

  • vol paris a écrit :

    si malheurs ce qui a passé lors de crash du vol Paris-Moroni du 30 juin 2009, il faut avoir une réponse claire et efficace de ministre des transports, au mois pour les familles des victimes

Laissez votre réponse !

Ajoutez votre commentaire si dessous, ou le trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonner aux commentaires via RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>