Accueil » Actualités

J'ai fait un rêve…et si on s'additionnait au lieu de se soustraire

20 février 2007 5 876 vues 8 commentaires Imprimer Imprimer Envoyer à un ami Envoyer à un ami

J’ai fait un rêve…peut-être est-ce la perspective de prendre quelques jours de repos ou alors une prise de recul salvatrice avec le tourbillon de la campagne présidentielle. J’ai fait un rêve et je ne peux résister à l’envie de vous le faire partager. J’ai fait un rêve, submergé par l’utopie et envahi d’un certain idéal.

Dans ce rêve, j’ai vu une espérance collective et un destin commun se dessiner. L’idée d’un autre monde y a balayé les certitudes d’une société figée et la résignation des âmes les plus engagées. Plus question d’hommes politiques rangés sagement derrière le visage fade du pragmatisme, de la présentation faussement modeste d’être des responsables prudents ou bien des élus de terrain dévoués, des émotions fellones sur la vie des « vrais gens » brandies comme un étendard de vérité. Sous son voile de populisme, cette réalité cachait bien souvent un désert idéologique et intellectuel. Drapée d’une vertu paresseuse, cette réalité tentait de ringardiser l’utopie et de discréditer le rêve.

J’ai également fait connaissance avec la VIe République, protégée par une foule de démocrates et de républicains, tous soulagés d’avoir échappé à une Ve République qui a pendant trop longtemps étouffé la vie politique française. Particulièrement lors des élections présidentielles. A quelques mois du scrutin de 2007, jamais la dérive monarchique de la Constitution n’a été aussi visible, jamais la personnalisation du pouvoir n’a été aussi écrasante, jamais l’installation du bipartisme n’a été aussi menaçante. J’ai rêvé alors d’une campagne d’intelligence et de sincérité : les chaînes de télévisions observaient le recul qui sied à leur mission d’information, les candidats-ministres ne se servaient pas des ressources de l’Etat pour cadenasser l’élection, les projets n’étaient plus commandés pas les sondages et les hommes politiques retrouvaient le courage de défendre des idées neuves, radicales et mobilisatrices…

Dans mon rêve, l’une d’entre elle revenait à subvertir les institutions pour faire respirer la démocratie. Sans vouloir surestimer leur poids sur les pratiques politiques, les institutions de la Ve République ont particulièrement dégradé le débat public en identifiant le pouvoir à une personne et non plus à un projet. Les logiques d’appareils et les réflexes identitaires ont façonné les campagnes électorales au prix d’une extrême dévaluation des processus collégiaux, délibératifs et contradictoires. Ce schéma s’est vérifié lorsque les candidats antilibéraux ont privilégié les structures identitaires au détriment du collectif unitaire, alors même qu’un projet commun existe.

Pour sortir de cet émiettement stérile et retrouver l’union autour des 125 propositions antilibérales, j’ai rêvé que tous les candidats antilibéraux disposaient de leurs 500 signatures, que les élus communistes, socialistes et Verts, qui partagent cette option, allaient garantir à Olivier Besancenot et à José Bové leur présence dans le débat public et que les militants antilibéraux participaient, au-delà de leur différence, à une campagne commune. Cela nous permettait de sortir de la personnalisation du pouvoir en faisant campagne non pas pour un candidat mais sur un projet.

Trois candidats pouvaient, alors, mettre en valeur toute la richesse d’une offre politique nouvelle et défendre les grands principes qui ont fait l’objet d’une réflexion commune. Trois voix et trois temps de parole pour une même ambition, n’était-ce pas là une chance unique ? J’ai même imaginé Marie-George Buffet, José Bové et Olivier Besancenot battre les tribunes ensemble et susciter l’enthousiasme des plus engagés et la curiosité des plus réservés. Je les ai vus réunis sur l’estrade à Toulouse, à Marseille, à Rennes ou encore à Lille. Je les ai vus réunis et rejoints par Clémentine Autain, Patrick Braouezec et Yves Salesse. Une dynamique se créait tandis qu’un éclairage nouveau faisait rayonner la seule alternative au libéralisme et le seul projet de transformation sociale de la campagne. Mieux vaut s’additionner que se soustraire et mieux vaut porter un projet ensemble que le diluer au milieu des rancœurs.

Si cette expérience rêvée a quelque chose d’idéaliste et d’utopique, si elle peut prêter à sourire, ou peut-être à moquerie chez les plus cyniques, je ne souhaite pourtant pas m’en débarrasser. Ce qui compte et ce qui doit rester est bien cette démarche de rassemblement. La visée va bien au-delà de l’échéance électorale de 2007. Les ratés du réel ne doivent pas peser au regard de l’espérance soulevée et de la possibilité qu’une force de transformation sociale devienne majoritaire à gauche. Disons-le sans détours : on ne fait pas de politique sans utopie. On ne peut pas prétendre faire de la politique sans un idéal, sans un horizon. La politique n’est pas faite pour s’adapter à la réalité, mais pour changer cette réalité.

8 commentaires »

  • Anny Paule a écrit :

    Nous partageons ces rêves unitaires… des appels, lettres ouvertes… ont été avancées sur le site des Communistes unitaires.
    De grâce, aidez-nous à les publier et les faire signer massivement avant qu’il ne soit trop tard!

  • JP a écrit :

    vous avez rendu votre carte du parti ? tres bien 🙂

  • annie a écrit :

    T’inquiète pas ce réve se réalisera, mais vois-tu il y a trop d’apprentis sorciers qui réve de prendre la place du PCF. La gauche est diverse il faut en accepter les contraintes. J’espère que le score de MGB fera taire les mauvaises langues et qu’une dynamique por imposer une autre logique se développera.
    Amicalement. Annie

  • michel montel a écrit :

    quel beau rêve et nous sommes très nombreux a souhaiter qu il se réalise
    J avais , il y a quelques jours mis un commentaire sur le blog de CLEMENTINE AUTAIN et je l avais publié également sur mon blog (.copie du texte
    ET MAINTENANT, SI ON JOUAIT L, UNITE !!!
    commentaire du 5/2/07 sur le blog de CLEMENTINE AUTAIN

    BONJOUR CLEMENTINE,

    QUE TU PRENNE L’INITIATVIVE DE RASSEMBLER A UNE MÊME TRIBUNE TOUS NOS CANDIDATS DE GAUCHE (pas pour continuer a se déchirer, mais pour RASSEMBLER ET REDONNER ESPOIR A CES MILLIONS DE GENS ,TRAVAILLEURS ,ETUDIANTS , JEUNES DES CITES , ET D AILLEURS, CHOMEURS , TOUTES LES FEMMES ET LES HOMMES DE FRANCE QUI NE VEULENT PLUS DE CETTE POLITIQUE INHUMAINE. !!!!!

    QUEL RÔLE IMPORTANT SERAIT LE TIEN QUE DE RASSEMBLER, FEDERER ET DYNAMISER CETTE GAUCHE QUI ESPERE ENCORE !!!!!

    UTOPIQUE ??? NON C EST LA VOIE À SUIVRE
    ET MAINTENANT, SI ON JOUAIT L, UNITE !!!
    La candidature unique et rassembleuse qui aurait permis à la vraie gauche de faire un score à deux chiffres c’est du passé.

    Nous avons trois candidats MARIE GEORGES BUFFET, OLIVIER BESANCENOT, JOSE BOVE.

    Arrêtons de nous désunir et essayons de JOUER L UNITE POUR GAGNER ET PESER DE TOUT NOTRE POIDS.
    DES MEETINGS COMMUNS AVEC CES TROIS CANDIDATS À LA TRIBUNE RASSEMBLANT TOUTES LES FEMMES ET LES HOMMES, JEUNES ET MOINS JEUNES, QUI EN ONT MARRE DE LA POLITIQUE DE DESTRUCTION SOCIALE ET QUI SOUHAITE UNE POLITIQUE DE JUSTICE, AMELIORANT LEURS VIES ET LA SOCIETE.
    CLEMENTINE AUTAIN POURRAIT ET DEVRAIT A MON SENS JOUER UN RÔLE IMPORTANT EN REUNISSNAT NOS TROIS CANDIDATS A UNE SEULE TRIBUNE.

    LES PRESIDENTIELLES NE SONT QU UNE ETAPE, D AUTRES SUIVRONT, DANS LES URNES, DANS LES LUTTES ET DANS LA RUE …
    A NOUS DE NOUS Y PREPARER TOUS ENSEMBLE.
    Utopique cette idée ?? NON JE PENSE QUE C EST LA VOIE À SUIVRE POUR MOBILISER TOUS NOS ELECTEURS ET REUSSIR.
    NOUS SOMMES DANS L OBLIGATION DE NE PLUS DECEVOIR.
    ARRETONS DE NOUS DESUNIR.
    BON COURAGE A TOUS
    MICHEL MICHEL) fin de cette copie

    je suis membre du parti communiste ,
    BON COURAGE
    MM

  • Pablo a écrit :

    Oui , encore ne faut-il pas insulter et respecter les militants et adherents du PCF ? Que pense-tu des propos scandaleux de Michel Onfray et de Claire Villiers ? Les cautionne-tu ?

    Pablo, ancien militant de la JC quand tu etait secretaire national de l’UJCF.

  • Nicole Duboe a écrit :

    Suite à la victoire du NON et de la mobilisation citoyenne qui s’était manifestée, je croyais moi aussi qu’enfin dans ce pays la gauche (pas celle du PS) allait enfin s’unir pour faire entendre la voie du Peuple, celle des oubliés, de ceux qui subissent au quotidien tous les effets néfastes du libéralisme. Madame Buffet et monsieur Besancenot ont-ils réellement songés un instant à s’effacer pour laisser la place à une candidature issue des collectifs. Aujourd’hui, je ne le crois plus. Républicaine dans l’âme et communiste de coeur, je me sens trahie. Je ne voterais pas pour Madame Buffet. La manière d’imposer cette logique d’appareil m’interpelle fortement sur « l’ouverture du PC » (y compris aux élus républicains qui siègent aux côtés des communistes dans les municipalités). Ne nous décourageons pas, continuons de rêver qu’une autre politique est possible. Osons continuer à exprimer nos idées même si elles dérangent les appareils. C’est la seule manière de faire changer les choses. Continue de rêver François, nous serons là pour t’aider à réaliser tes rêves et ceux malgré les moqueries des plus cyniques. Amicalement. Nicole.

  • Amandine a écrit :

    Tu as raison annie je bat le pavé pour faire connaître les proposition de MGB et surtout faire voir aux jeunes que le vote anti sarko ne se résume pas seulement à ségolène royale amis je crois que justement la gauche unitaire existe car marie george buffet a été désigné massivement par les collectifs mais seulement il y en a derrière qui n’ont pas joué le jeu.

  • Hammer a écrit :

    Bonjour, il est beau ce rêve dîtes donc monsieur le maire ! On peut tous marcher les uns à côté des autres, main dans main,et se dire les plus tendres baisers. Qui peut détester la poésie, l’avilir. La force est dans la forme comme Les Colosses Nus. ce qu’il manque dans notre pays, c’est de la « considération ». Erigez un colosse nu et gravez ce mot. Je suis tremblaysien, je vous suis régulièrement, vous êtes humaniste, ça me plait. Ce blog (récent en voyant les archives) nous permet de voir qui vous êtes. Chouette !!!!!

Laissez votre réponse !

Ajoutez votre commentaire si dessous, ou le trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonner aux commentaires via RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>