Accueil » ActualitĂ©s, Sevran

Intervention pour l’ouverture d’une classe Ă  l’Ă©cole Villon de Sevran

10 fĂ©vrier 2012 18 136 vues Aucun commentaire Imprimer Imprimer Envoyer Ă  un ami Envoyer Ă  un ami

L’Ă©cole Villon mĂ©rite l’ouverture d’une classe supplĂ©mentaire. Outre la hausse du nombre d’Ă©lĂšves constatĂ©e cette annĂ©e, cette Ă©cole classĂ©e ZEP accueille une part importante d’enfants issues de catĂ©gories sociales dĂ©favorisĂ©es. Il faut donc absolument mettre les moyens matĂ©riels et humains nĂ©cessaires Ă  la rĂ©ussite des Ă©lĂšves Sevranais.

Retrouvez mon intervention auprĂšs de l’Inspecteur d’AcadĂ©mie:

 

Monsieur l’Inspecteur d’AcadĂ©mie,

J’ai Ă©tĂ© informĂ© par les parents d’élĂšves de l’école Ă©lĂ©mentaire François Villon situĂ©e Ă  Sevran d’une hausse significative des effectifs au sein de cette Ă©cole classĂ©e en Zone Education Prioritaire (ZEP).

En effet, les effectifs prĂ©vus pour la rentrĂ©e de septembre 2012 s’élĂšvent Ă  344 Ă©lĂšves, soit une moyenne de 24,57 Ă©lĂšves par classe. Or, la norme de l’Inspection d’AcadĂ©mie est de 23 Ă©lĂšves par classe dans les Ă©coles classĂ©es ZEP. Au regard des chiffres estimatifs qui m’ont Ă©tĂ© transmis, il me paraĂźt donc  lĂ©gitime de procĂ©der Ă  l’ouverture d’une classe supplĂ©mentaire dans cette Ă©cole. A ce titre, je regrette que les demandes des parents d’élĂšves et de la direction n’aient pas Ă©tĂ© entendues.

Il est pourtant absolument nĂ©cessaire d’accorder des moyens suffisants Ă  cette Ă©cole situĂ©e dans un quartier touchĂ© par les difficultĂ©s sociales et la prĂ©caritĂ©. De nombreux rapports ont pointĂ© le retard en matiĂšre de rĂ©ussite scolaire des enfants issus des zones urbaines sensibles. Ainsi, le taux de rĂ©ussite au baccalaurĂ©at des jeunes issus de ZUS est infĂ©rieur de 12 points par rapport Ă  la moyenne nationale. Or, vous savez bien que l’enseignement primaire jour un rĂŽle dĂ©cisif dans la formation des Ă©lĂšves et par suite sur leur rĂ©ussite scolaire. Il est donc impĂ©ratif d’amĂ©liorer l’encadrement enseignant dans cette Ă©cole classĂ©e ZEP, dans l’intĂ©rĂȘt des Ă©lĂšves, mais aussi des professeurs qui sont quotidiennement soumis Ă  des conditions de travail difficiles.

L’Etat doit tout faire pour assurer la rĂ©ussite des Ă©lĂšves dans ces quartiers trop longtemps frappĂ©s par la relĂ©gation sociale et la sĂ©lection des territoires. Je vous rappelle que l’école Villon a Ă©tĂ© rĂ©cemment atteinte par une balle perdue liĂ©e Ă  des affrontements dus au trafic de stupĂ©fiants. Cet Ă©vĂšnement intolĂ©rable est l’expression d’un vĂ©ritable malaise social. Ce constat nous oblige Ă  redoubler d’efforts pour offrir de meilleures conditions d’enseignement aux jeunes Sevranais afin de permettre leur rĂ©ussite scolaire et garantir l’égalitĂ© des chances. En juin dernier, les pouvoirs publics s’Ă©taient engagĂ©s Ă  prĂ©server l’encadrement enseignant dans la ville aprĂšs une sĂ©rie de violences. Cet engagement doit ĂȘtre tenu.

La jeunesse de ces quartiers est l’avenir de notre pays. Il est indispensable de lui donner les moyens de s’Ă©panouir et de rĂ©ussir scolairement. Des moyens importants doivent donc ĂȘtre investis pour garantir la qualitĂ© de l’enseignement et favoriser la rĂ©ussite scolaire de chacun des Ă©lĂšves.

Pour toutes ces raisons, je vous demande, Monsieur l’Inspecteur d’AcadĂ©mie, de tenir compte de la hausse des effectifs de l’école Villon en procĂ©dant Ă  l’ouverture d’une classe supplĂ©mentaire.

 

Laissez votre réponse !

Ajoutez votre commentaire si dessous, ou le trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonner aux commentaires via RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>