Accueil » Actions nationales, ActualitĂ©s, Engagements

Pourquoi je ne voterai pas le MĂ©canisme EuropĂ©en de StabilitĂ©…

21 fĂ©vrier 2012 19 041 vues Aucun commentaire Imprimer Imprimer Envoyer Ă  un ami Envoyer Ă  un ami

 

Pourquoi je ne voterai pas le MĂ©canisme EuropĂ©en de Stabilité 

Le 21 fĂ©vrier, l’AssemblĂ©e nationale est appelĂ©e Ă  se prononcer sur l’adoption du MĂ©canisme EuropĂ©en de StabilitĂ© (MES). Comme l’ensemble des dĂ©putĂ©s du Front de Gauche, je ne voterai pas ce texte antisocial et antidĂ©mocratique.

En imposant l’austĂ©ritĂ© partout en Europe, ce traitĂ© aura des effets dĂ©vastateurs sur notre Ă©conomie et risque de faire plonger encore un peu plus les Etats en difficultĂ©s. L’aide de l’Union europĂ©enne est en effet conditionnĂ©e Ă  des contreparties Ă©conomiques trĂšs dures : les Etats seront obligĂ©s de rĂ©duire les salaires, dĂ©manteler les services publics et privatiser Ă  tout va sous la fĂ©rule du trio Commission europĂ©enne – BCE – FMI.

On voit actuellement les rĂ©sultats de cette politique en GrĂšce oĂč les plans d’austĂ©ritĂ©s successifs ont plongĂ© le pays dans l’abime. Les salaires ont Ă©tĂ© rĂ©duits à  peau de chagrin, le chĂŽmage s’élĂšve Ă  20% des actifs et la croissance est au plus bas. A l’évidence, le peuple grec n’en peut plus de ces rĂ©gressions sociales. Il n’y a qu’à voir l’ampleur des manifestations de ces derniĂšres semaines en GrĂšce mais aussi dans d’autres pays de l’Union europĂ©enne pour se rendre compte de l’hostilitĂ© des peuples Ă  l’égard de cette politique injuste, source de misĂšre et d’inĂ©galitĂ©s.

Par ailleurs, le mĂ©canisme de stabilitĂ©, sous couvert de solidaritĂ© europĂ©enne, est une atteinte grave Ă  la dĂ©mocratie. En contradiction avec toutes les rĂšgles de fonctionnement de l’Union europĂ©enne, le traitĂ© donne Ă  deux Etats seulement, l’Allemagne et la France, un droit de veto pour l’octroi des aides. Evidemment, les citoyens ne seront Ă  aucun moment consultĂ©s sur le fonctionnement du fonds ni sur les « politiques d’ajustement » imposĂ©es aux Etats-membres.

Le mĂ©canisme de stabilitĂ© sera en outre complĂ©tĂ© par un autre traitĂ© tout aussi pernicieux, celui instituant la fameuse « rĂšgle d’or » de l’interdiction des dĂ©ficits et des sanctions automatiques contre les Etats contrevenants. Cette rĂšgle impose un carcan libĂ©ral Ă  toute l’Europe en bafouant la souverainetĂ© des peuples. Et puis, comment accepter de sanctionner de la sorte un Etat dĂ©jĂ  mis mal par la cupiditĂ© des banques et des agences de notation ?

En 2005, les Français avaient dit non Ă  cette Europe libĂ©rale en rejetant le traitĂ© constitutionnel europĂ©en Ă  55%. Les dirigeants europĂ©ens n’en ont pas tenu compte. Nicolas Sarkozy le premier, lui qui ose maintenant dĂ©fendre le recours au rĂ©fĂ©rendum. AprĂšs avoir imposĂ© le traitĂ© de Lisbonne, l’Union europĂ©enne continue de se construire Ă  l’écart des peuples.  Il est grand temps que cela change et que l’on redonne le droit au peuple de se prononcer sur l’avenir de l’Europe.

Avec le Front de Gauche, nous militons pour une autre Europe, dĂ©barrassĂ©e du dogme libĂ©ral, soucieuse du bien-ĂȘtre des peuples et de l’environnement. Une Europe qui a le courage de mettre en place une taxe sur les transactions financiĂšres. Une Europe qui se libĂšre de l’emprise des banques en autorisant la Banque Centrale EuropĂ©enne Ă  prĂȘter Ă  des taux faibles aux Etats en difficultĂ©s. Bref, une Europe de la solidaritĂ© et du progrĂšs social.

J’ai dĂ©fendu et je continuerai Ă  dĂ©fendre cette vision, la seule Ă  mĂȘme de sortir l’Europe de l’orniĂšre.

– – – –

Le MĂ©canisme EuropĂ©en de StabilitĂ© a finalement Ă©tĂ© adoptĂ© par l’AssemblĂ©e nationale Ă  261 voix pour, 44 voix contre et 133 abstentions.

L’UMP et le Nouveau Centre ont votĂ© POUR.

La majoritĂ© des dĂ©putĂ©s socialistes a dĂ©cidĂ© de s’abstenir: sur les 150 socialistes qui ont pris part au vote, 130 ont choisi l’abstention.

L’ensemble des dĂ©putĂ©s du Front de Gauche a votĂ© CONTRE.

Venez dire votre opposition Ă  ce traitĂ© lors de la grande manifestation contre l’austĂ©ritĂ© qui aura lieu le 29 fĂ©vrier prochain Ă  l’appel des principaux syndicats europĂ©ens.

Rassemblement Ă  14h, place de la Bastille.

Laissez votre réponse !

Ajoutez votre commentaire si dessous, ou le trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonner aux commentaires via RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>