Accueil » ActualitĂ©s

Tueries de Toulouse et Montauban : au-delà de l’horreur, assez de la stigmatisation de l’Islam !

23 mars 2012 19 019 vues Un commentaire Imprimer Imprimer Envoyer Ă  un ami Envoyer Ă  un ami

 

La France est sous le choc des assassinats barbares commis Ă  Toulouse et Ă  Montauban.
A l’unisson, quelques soient nos courants de pensĂ©e, nos convictions religieuses, nos origines, nous condamnons avec force ces actes contraires aux valeurs les plus sacrĂ©es de l’humanitĂ©, qui ont coĂ»tĂ© la vie Ă  des citoyens français, dans leur diversitĂ© : enfants et adultes, d’origine maghrĂ©bine, antillaise, de confession juive. L’ensemble des responsables religieux de France ont d’ailleurs dĂ©noncĂ© ces tueries.

Naturellement, un dĂ©bat doit avoir lieu pour comprendre une telle tragĂ©die et empĂȘcher qu’elle ne se reproduise. Pour autant, je refuse tout amalgame et instrumentalisation politique de ce dĂ©bat.

Depuis hier, les mĂ©dias dĂ©crivent le tueur prĂ©sumĂ©, de nationalitĂ© française, en mettant l’accent sur ses origines algĂ©riennes. C’est proprement insupportable ! Ferait-on de mĂȘme s’il avait Ă©tĂ© d’origine espagnole, amĂ©ricaine, chinoise ? Non, bien sĂ»r.

Certains, les plus Ă  droite, ne manqueront pas de faire dĂ©river le dĂ©bat public sur la question de l’Islam et la menace que cette religion est supposĂ©e reprĂ©senter pour la sociĂ©tĂ© française. C’est tout aussi inacceptable !

Je refuse qu’une nouvelle fois l’Islam soit montrĂ© du doigt. Comme je le dĂ©nonçais Ă  la tribune de l’AssemblĂ©e nationale lors du dĂ©bat sur la burqa :

« L’immense majoritĂ© des croyants aspire Ă  vivre paisiblement sa foi. Les musulmans, aussi bien que les catholiques et tant d’autres cultes, respectent les lois de la RĂ©publique. Les surenchĂšres de quelques extrĂ©mistes, que nous condamnons avec la plus grande fermetĂ©, ne peuvent le masquer. » (mai 2011)

Le comportement d’un individu, probablement dĂ©sĂ©quilibrĂ©, n’a rien Ă  voir avec la position d’une religion.

De la mĂȘme maniĂšre, comme l’a dĂ©noncĂ© le Premier ministre palestinien, il est inadmissible que des criminels se prĂ©valent de la cause palestinienne pour tuer des enfants.

Plus que des convictions politiques ou religieuses, c’est la haine de l’Autre qui a armĂ© et inspirĂ© ce criminel.

Pour faire reculer cette haine de l’Autre, il est de notre responsabilitĂ© de ne pas alimenter les discours stigmatisant telle ou telle partie de la population. Ces discours ont fragilisĂ© notre RĂ©publique et notre pacte social ces derniĂšres annĂ©es. Il faut y mettre fin au plus vite.

1 commentaire »

  • fatima boukrissi a écrit :

    et qui a galvanise cette haine de l autre?
    qui a inonde le web des cibles de la haine de l’autre
    qui a erige la haine de l autre en religion
    qui lance des fatwa en esperent qu un simple d esprit les acomplira

Laissez votre réponse !

Ajoutez votre commentaire si dessous, ou le trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonner aux commentaires via RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>