Accueil » Actualités, Affaires internationales, Engagements

Soutien aux prisonniers politiques Palestiniens en grève de la faim

10 mai 2012 20 911 vues Aucun commentaire Imprimer Imprimer Envoyer à un ami Envoyer à un ami

 

Communiqué de presse:

Le mouvement de grève de la faim mené depuis le 17 avril par un grand nombre de prisonniers palestinien se poursuit et se développe. Parallèlement, la santé des grévistes de la faim se dégrade et certains d’entre eux arrivent à un seuil critique, mettant en cause leur survie même.

Ce mouvement très massif, concernant plus de 1.600 prisonniers sur les 4.700 prisonniers palestiniens actuellement détenus dans les prisons israéliennes, ne revendique que l’application des droits humains les plus élémentaires. Ils réclament : la fin de la détention administrative (arrestation arbitraire sans procès ni charges, détention illimitée renouvelée de manière discrétionnaire tous les six mois), l’autorisation des visites familiales aux prisonniers de Gaza (stoppées depuis des années), la fin des mesures humiliantes contre les prisonniers (les fouilles poussées, l’interdiction d’étudier et de s’informer, etc.), la fin du régime carcéral d’isolement (certains prisonniers sont placés dans des cellules d’isolement depuis plus de 10 ans).

Ce mouvement dévoile la gravité des atteintes aux droits de l’Homme dans les prisons israéliennes et l’exigence de dignité d’hommes et de femmes quotidiennement humiliés. Parmi eux 185 enfants ou jeunes de moins de dix-huit ans, plus d’une centaine de personnes atteintes de maladies et/ou de handicaps, 41 universitaires, 27 députés et deux anciens ministres. Beaucoup sont dans les geôles israéliennes de manière illégale au regard du droit international, parfois condamnés uniquement sur la base de simples présomptions ou de faits relevant de la simple liberté d’opinion et d’association.

C’est pourquoi je manifeste aujourd’hui ma forte inquiétude devant cette situation très alarmante, et appelle les autorités israéliennes à respecter les droits humains et les  impératifs élémentaires de justice équitable, répondant ainsi aux exigences légitimes des prisonniers palestiniens ainsi qu’aux exigences de dignité humaine sans lesquelles l’Humanité sombre dans la barbarie

 

Laissez votre réponse !

Ajoutez votre commentaire si dessous, ou le trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonner aux commentaires via RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>