Accueil » ActualitĂ©s

Le Journal du député de décembre 2012

20 dĂ©cembre 2012 2 637 vues Aucun commentaire Imprimer Imprimer Envoyer Ă  un ami Envoyer Ă  un ami

Retrouvez en cliquant le journal de votre député du mois de décembre 2012, et ci-dessous mon éditorial :

Journal du député-décembre2012

 

 

 

 

 

.

“ Donnons un nouveau cap en faveur de l’emploi et du pouvoir d’achat! « 

Le 17 juin dernier, vous m’avez accordĂ© votre confiance pour rĂ©ussir le changement, et porter la voix de Sevran, Tremblay et Villepinte Ă  l’AssemblĂ©e nationale. Avec ma supplĂ©ante, ClĂ©mentine Autain, nous sommes dĂ©terminĂ©s Ă  porter un nouveau cap politique, pour une sociĂ©tĂ© plus juste, qui remet l’humain au coeur.

La crise du capitalisme financier exige une politique de transformation sociale ambitieuse, en rupture avec la logique des marchĂ©s financiers et du profit immĂ©diat. Avec 3 millions de chĂŽmeurs, des fermetures d’usines qui se multiplient et des services publics au rĂ©gime sec, il devient urgent de changer de logiciel politique.

Le vrai changement se fait attendre

L’élection de François Hollande Ă©tait une nĂ©cessitĂ© absolue pour mettre fin Ă  dix annĂ©es d’une droite dure, qui avait multipliĂ© les cadeaux aux privilĂ©giĂ©s en faisant les poches des classes
moyennes et populaires. Les premiĂšres mesures prises par le Gouvernement sont allĂ©es dans le bon sens. Avec les dĂ©putĂ©s de la majoritĂ©, j’ai soutenu le rĂ©tablissement de l’impĂŽt sur les
grandes fortunes, la hausse du budget de l’éducation, de la justice, de la police, le remboursement Ă  100 % de l’IVG, la suppression de la TVA sociale


Pour autant, aprÚs six mois de gouvernement, le bilan reste en demi-teinte. Le vrai changement se fait attendre. Comment accepter le renoncement devant le pouvoir des marchés et
des agences de notation ? Comment se satisfaire du renoncement devant le MEDEF, et son exigence de dĂ©manteler la protection sociale et de baisser le « coĂ»t du travail », c’est-Ă dire
les salaires ? Comment, enfin, accepter que l’Etat baisse les bras devant la fermeture de Florange ou de PSA-Aulnay ? Ces entreprises ont accumulĂ© les profits et versĂ© des milliards
de dividendes Ă  leurs actionnaires, au lieu de moderniser leurs usines. Toutes les solutions doivent ĂȘtre mises sur la table pour sauver l’emploi en France. La nationalisation n’est pas
un tabou !

La hausse de la TVA : une mesure injuste

Cette posture de renoncement conduit Ă  des choix qui ne vont ni dans l’intĂ©rĂȘt de la France, ni de l’emploi, ni du pouvoir d’achat. En tĂ©moigne l’adoption du traitĂ© europĂ©en, vĂ©ritable carcan budgĂ©taire, auquel je me suis opposĂ© lors de son examen Ă  l’AssemblĂ©e nationale. Le budget du Gouvernement pour 2013 prolonge cette politique. La prioritĂ© va Ă  l’austĂ©ritĂ© et la baisse des dĂ©penses publiques, alors que notre pays a plus que jamais besoin de relance Ă©conomique. Pour ces raisons, je me suis abstenu sur le vote du budget 2013. J’attends plus et mieux du Gouvernement.

À travers le « pacte de compĂ©titivitĂ© », les retraitĂ©s, les consommateurs, les malades seront une nouvelle fois taxĂ©s, pour mieux redonner de l’argent aux entreprises. Je m’y refuse. Certes, la prĂ©cĂ©dente majoritĂ© a laissĂ© notre pays au bord de la faillite. Mais pour le redresser, ayons l’audace des bonnes solutions et d’un effort rĂ©parti, en mettant Ă  contribution les multinationales et les marchĂ©s financiers.

L’emploi, ma prioritĂ© absolue !

Durant les premiers mois de cette lĂ©gislature, j’ai portĂ© avec force votre voix dans l’hĂ©micycle. J’ai relayĂ© vos prĂ©occupations auprĂšs du gouvernement, des consĂ©quences de la fermeture
de l’usine PSA Ă  la problĂ©matique de la sĂ©curitĂ© dans nos quartiers, en passant par la galĂšre des transports sur le RER B. Avec les dĂ©putĂ©s du Front de Gauche, j’ai dĂ©posĂ© plusieurs propositions de lois et des centaines d’amendements pour rĂ©ussir le changement et faire avancer notre pays sur le chemin de l’emploi et du progrĂšs.

A travers ce journal trimestriel, je veux vous rendre compte de cette action au service de notre pays et de Sevran, Tremblay et Villepinte.

Avec vous, je continue le combat pour une société plus juste !

François ASENSI

Laissez votre réponse !

Ajoutez votre commentaire si dessous, ou le trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonner aux commentaires via RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>