Accueil » ActualitĂ©s, Engagements, Initiatives citoyennes

Emmanuel Chain débouté!

15 avril 2013 1 986 vues Aucun commentaire Imprimer Imprimer Envoyer Ă  un ami Envoyer Ă  un ami

CapturepinocchioJeudi 4 avril, la Cour d’appel de Paris a rendu justice à la ville de Tremblay en France et à ses habitants.

On se souvient que TF1 avait diffusĂ© une Ă©mission d’Emmanuel CHAIN « MON VOISIN EST UN DEALER »  prĂ©sentant la commune comme une plaque tournante du trafic de drogue.

Le député maire, François ASENSI, avait vigoureusement critiqué cette émission racoleuse et dénoncé un pseudo reportage « bidonné », sans lien avec la réalité de sa ville.

C’est Ă  cette occasion que l’acadĂ©mie des banlieues a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e, pour lutter contre les reprĂ©sentations mensongĂšres et caricaturales dont sont trop souvent victimes des villes et banlieues populaires, pratique tristement illustrĂ©e par cette Ă©mission.

S’estimant blessĂ© dans son honneur professionnel, Emmanuel CHAIN a portĂ© plainte pour diffamation contre François ASENSI.

La Cour d’appel vient de lui infliger un cinglant revers en relaxant François ASENSI et en considĂ©rant que celui-ci disposait de suffisamment d’élĂ©ments pour dĂ©noncer les conditions de rĂ©alisation de cette Ă©mission.

C’est une victoire pour Tremblay en France, sa population et pour toutes les communes victimes de traitement mĂ©diatique indigne.

L’AcadĂ©mie des Banlieues avait dĂ©cernĂ© Ă  TF1 son prix de la manipulation, la Cour d’appel vient d’attribuer le sien Ă  Emmanuel CHAIN.

Laissez votre réponse !

Ajoutez votre commentaire si dessous, ou le trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonner aux commentaires via RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>