Accueil » Actualités

Les sages-femmes méritent une juste reconnaissance de leur métier

13 novembre 2013 1 653 vues Aucun commentaire Imprimer Imprimer Envoyer à un ami Envoyer à un ami

J’apporte tout mon soutien  aux sages-femmes qui sont en grève illimitée depuis le 16 octobre pour demander une meilleure reconnaissance de leur statut par le ministère de la santé.

Les sages-femmes effectuent l’essentiel des actes médicaux liés à l’accouchement ainsi que le suivi gynécologique des femmes et la prise en charge médicale des nouveau-nés. Elles occupent de ce fait une place fondamentale dans notre système de soin. Pourtant, elles sont toujours considérées comme des professions paramédicales avec une grille salariale très inférieure à celle des médecins (1980 euros en début de carrière).

Elles souhaitent par conséquent obtenir le statut de praticien hospitalier, et bénéficier d’une rémunération conforme à leur niveau d’étude (BAC + 5) et à leurs responsabilités. La Cour des Comptes abonde dans ce sens dans un rapport de 2011 en reconnaissant que cette profession devrait être revalorisée compte tenu de la complexité des missions qui lui sont attribuées.

Le mouvement, d’une ampleur nationale, est particulièrement suivi, comme le démontre la large mobilisation des sages-femmes de l’hôpital Robert Ballanger. Une manifestation nationale aura lieu  le 7 novembre à l’appel des syndicats de la filière.

A cette occasion, je demande à la ministre de la santé de recevoir les représentants des sages-femmes. J’appelle Marisol Touraine à prendre en compte les revendications légitimes des sages-femmes et à trouver des solutions pour permettre une meilleure reconnaissance de ce métier.

Laissez votre réponse !

Ajoutez votre commentaire si dessous, ou le trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonner aux commentaires via RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>