Accueil » ActualitĂ©s

Interpellé par le député sur la galÚre du RER B, le président de la SNCF répond à François Asensi

10 janvier 2014 2 499 vues Aucun commentaire Imprimer Imprimer Envoyer Ă  un ami Envoyer Ă  un ami

Le jeudi 9 janvier 2014, un grave incident a provoqué une interruption du trafic sur le RER B, obligeant les usagers à vivre une nouvelle journée de galÚre.

J’ai dĂ©jĂ  interpellĂ© Ă  de nombreuses reprises le prĂ©sident de la SNCF sur les conditions de circulation  dĂ©plorables qui caractĂ©risent cette ligne. MalgrĂ© l’adoption du plan RER B Nord plus, celle-ci fait toujours figure de parent pauvre des transports en Ile-de-France.

Combien de temps allons nous encore attendre pour voyager dans des rames entiĂšrement rĂ©novĂ©es? Quand pourrons nous bĂ©nĂ©ficier de trains propres et Ă  l’heure?

La rĂ©ponse du prĂ©sident de la SNCF Guillaume PĂ©py – que vous trouverez ci dessous – ne me satisfait pas. Selon lui, le passage de la ligne en omnibus n’entrainerait que 3 minutes d’allongement de parcours entre la station Vert Galant et Paris. Or, vous savez comme moi qu’il faut dĂ©sormais 15 Ă  20 minutes de plus pour se rendre  Ă  Paris, ce qui reprĂ©sente une perte de temps considĂ©rable. Par ailleurs, je demande que le comitĂ© de ligne soit enfin rĂ©uni pour associer les usagers, les associations d’usagers et les Ă©lus aux dĂ©cisions concernant la ligne B.

Tout cela tĂ©moigne de la nĂ©cessitĂ©, toujours urgente, d’investissements massifs sur la ligne B du RER. Rames neuves, bouclage Mitry-Roissy, travaux d’infrastructure et bien sĂ»r, Ă  terme, doublement du tunnel de ChĂątelet sont des prioritĂ©s absolues.

 

« Monsieur le président de la SNCF,

Le 2 septembre 2013, 10 ans aprĂšs son lancement, le schĂ©ma RER B Nord+ est entrĂ© en vigueur. Pour les 900 000 Franciliens qui empruntent chaque jour cette ligne, l’espoir Ă©tait immense de voir leur galĂšre quotidienne enfin changĂ©e en un trajet ordinaire, dans un train confortable et ponctuel.

La dĂ©ception est Ă  la hauteur de cet espoir dĂ©chu. DĂšs le 2 septembre au matin, en mĂȘme temps que des milliers d’autres voyageurs, j’ai pu constater que l’amĂ©lioration de frĂ©quence promise n’était qu’un leurre. Le cadencement de type mĂ©tro prĂ©sentĂ© comme le remĂšde Ă  tous les maux pendant tant d’annĂ©es n’est en rĂ©alitĂ© proposĂ© que dans le sens de la pointe.

Qu’en est-il des dizaines de milliers de Franciliens qui empruntent chaque jour la ligne B dans le sens de la contrepointe ? Pour les personnes se rendant le matin en gare de Vert Galant, il passe un train non pas toutes les 6 minutes mais toutes les 12 minutes. 3 minutes Ă  peine d’attente en moins par rapport Ă  l’ancienne frĂ©quence, auxquelles s’ajoute un allongement de temps de parcours de 10 minutes liĂ© Ă  la desserte omnibus. Pour ces usagers, le schĂ©ma RER B Nord+ reprĂ©sente donc une perte nette de 9 minutes par trajet, soit 18 minutes par jour.

De surcroit, en rapportant le nombre de trains cadencĂ©s toutes les 6 minutes sur la branche de Mitry au nombre total de trains, c’est moins d’un tiers des trains qui bĂ©nĂ©ficient de la nouvelle frĂ©quence en heure de pointe. Dans le sens Mitry-Paris, ce rapport tombe mĂȘme Ă  24%. Un bien maigre ratio au regard de la durĂ©e des travaux.

Enfin, au-delĂ  du dĂ©bat technique, c’est la conception mĂȘme de ce schĂ©ma qui est contestable. RĂ©server l’amĂ©lioration aux voyageurs de la pointe, c’est faire bien peu de cas des habitants de banlieue, qui ne seraient ainsi bons qu’à apporter leur force de travail Ă  Paris, mais pas Ă  s’y cultiver ou s’y dĂ©tendre.

Cette vision archaĂŻque contrevient d’ailleurs Ă  la logique mĂȘme de la mĂ©tropole. Penser en termes de pointe et de contrepointe, c’est contribuer Ă  renforcer la spĂ©cialisation des territoires, avec une zone centre rĂ©servĂ©es aux privilĂ©giĂ©s et aux actifs, et une pĂ©riphĂ©rie faite de villes dortoir oĂč s’entassent les classes populaires. Est-ce cela l’ambition pour la mĂ©tropole du Grand Paris ?

En aucun cas je ne souhaite nier les avancĂ©es apportĂ©es par la nouvelle desserte. Mais jusqu’à trĂšs rĂ©cemment, jamais, ni dans les documentations officielles, ni dans le discours des cadres de la SNCF et des Ă©lus du STIF, il n’avait Ă©tĂ© clairement question que ce cadencement se limite au sens de la pointe. Les Ă©lus et les usagers de contrepointe se sentent lĂ©sĂ©s, dupĂ©s mĂȘme.

Par ailleurs, les questionnements dont je me suis rĂ©guliĂšrement fait l’écho auprĂšs de vous subsistent plus que jamais. Comment assurer plus de trains sans incident alors que ni l’infrastructure Ă©lectrique vĂ©tuste, ni les motrices usĂ©es des trains, n’ont Ă©tĂ© remplacĂ©es ? Au moindre incident, c’est la thrombose assurĂ©e.

En deux semaines Ă  peine, les voyageurs quotidiens ont pu constater que les horaires ne sont que rarement tenus. Le matin, en gare du Nord, les trains sont toujours bondĂ©s. Vendredi 6 septembre, jeudi 12 septembre, mardi 17 septembre, dĂ©jĂ , des incidents de signalisation perturbaient fortement le trafic, alors mĂȘme que l’ensemble du systĂšme a Ă©tĂ© modernisĂ© dans le cadre de RER B Nord+.

Tout cela tĂ©moigne de la nĂ©cessitĂ©, toujours urgente, d’investissements massifs sur la ligne B du RER. Rames neuves, bouclage Mitry-Roissy, travaux d’infrastructure et bien sĂ»r, Ă  terme, doublement du tunnel de ChĂątelet sont des prioritĂ©s absolues.

Ces questions doivent ĂȘtre abordĂ©es directement en prĂ©sence de la SNCF, du STIF, des Ă©lus et des usagers, dans le contexte nouveau du RER B Nord+ dĂ©sormais en fonction, lors d’un comitĂ© de ligne convoquĂ© dans les plus brefs dĂ©lais. J’adresse d’ailleurs Ă  ce sujet le prĂ©sent courrier Ă  M. Jean-Paul Huchon, prĂ©sident du STIF. »

 

Voici la réponse de Guillaume Pépy:

SNCF PEPY1sncf2 001

 

 

 

Laissez votre réponse !

Ajoutez votre commentaire si dessous, ou le trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonner aux commentaires via RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>