François Asensi demande la réouverture de la mission d’information sur les moyens de Daech

7 juillet 2016 0 Par Francois Asensi

Suite aux révélations du journal Le Monde sur l’éventuel financement indirect de l’État islamique par l’entreprise française Lafarge entre 2013 et 2014, François Asensi demande la réouverture de la mission d’information sur les moyens de Daech afin de faire la lumière sur cette affaire.

Retrouvez ici le courrier de François Asensi à Jean-Frédéric Poisson, président de la mission d’information sur les moyens de Daech :

« Suite aux attentats du 13 novembre, une mission d’information a été chargée de faire la lumière sur les capacités de financement de l’organisation terroriste Daech. Si l’enquête est désormais close, de récentes révélations sur la société française Lafarge rendent nécessaire sa réouverture.

Le 21 juin 2016, le journal Le Monde a en effet affirmé détenir des informations sur le financement indirect de Daech par la cimenterie de la société basée en Syrie entre 2013 et 2014. L’entreprise aurait payé des droits de passage afin de franchir les frontières de zones contrôlées par l’organisation terroriste et d’exploiter des champs de pétrole sur le territoire qu’elle revendique.

La naissance de la mission d’information portait la volonté d’assécher les ressources de financement de  l’Etat islamique. Elle aboutira, je l’espère, à l’élaboration d’une stratégie et d’une feuille de route à la hauteur de cette ambition. Pour que le rapport de la mission d’information puisse devenir un moteur efficace dans la lutte contre le terrorisme, nous ne pouvons pas nous passer d’un examen des failles des mesures antiterroristes actuelles.

Pour l’ensemble de ces raisons, je vous demande de rouvrir la mission d’information sur les moyens de Daech, afin d’organiser dans les meilleurs délais une audition de la société Lafarge. »