Accueil » 3 villes ensembles, Actions nationales, Sevran, Tremblay-en-France, Villepinte

Effectifs de police en Seine-Saint-Denis : le compte n’y est pas !

14 septembre 2016 79 vues Aucun commentaire Imprimer Imprimer Envoyer Ă  un ami Envoyer Ă  un ami
COMMUNIQUE DE PRESSE DE FRANÇOIS ASENSI, DÉPUTÉ DE SEINE-SAINT-DENIS
PrĂ©sent Ă  la rencontre avec le ministre de l’IntĂ©rieur Bernard Cazeneuve le 14 septembre dernier, François Asensi a pris note des annonces sur l’arrivĂ©e et le dĂ©ploiement en Seine-Saint-Denis de 300 policiers d’ici le mois de dĂ©cembre 2016, tout en constatant que le compte n’y est pas. Ces annonces ne rĂ©pondent que trĂšs partiellement aux problĂ©matiques de sĂ©curitĂ© que connait le dĂ©partement.
La rĂ©partition des renforts supplĂ©mentaires rĂ©vĂšle des inĂ©galitĂ©s criantes et injustifiables. Le district du Raincy est le grand oubliĂ© des annonces ministĂ©rielles : aucun renfort n’est prĂ©vu pour cette annĂ©e dans les commissariats de Villepinte, Sevran ou Aulnay-sous-Bois.
DĂšs le 28 juin dernier, François Asensi a interpellĂ© le ministre de l’IntĂ©rieur sur le manque d’effectif, par une question Ă©crite Ă  l’AssemblĂ©e nationale, toujours en attente de rĂ©ponse. Les Ă©lus sont laissĂ©s dans le flou.
Faut-il rappeler que le commissariat de Villepinte-Tremblay a perdu plus de 30 policiers ces derniers annĂ©es, et celui de Sevran plus d’une dizaine, en raison de la politique de casse du service public menĂ©e sous la PrĂ©sidence Sarkozy ?
La situation est d’autant plus incomprĂ©hensible que certains quartiers de Sevran et d’Aulnay-sous-Bois sont classĂ©s zone de sĂ©curitĂ© prioritaire, ce qui devrait s’accompagner d’un vĂ©ritable appui de la puissance publique pour faire respecter l’égalitĂ© rĂ©publicaine. Au contraire, les perspectives ne sont pas bonnes pour Aulnay-sous-Bois, Sevran, Tremblay-en-France et Villepinte.
L’annonce de la construction d’un commissariat Ă  Aulnay-sous-Bois, sans aucune date de mise de service, n’est pas de nature Ă  rassurer les inquiĂ©tudes des habitants et des Ă©lus.
MalgrĂ© sa reconstruction, le commissariat de Sevran demeure un commissariat annexe dĂ©pendant du district d’Aulnay, et sans effectif et matĂ©riel suffisant. Une exception pour une ville de plus de 50 000 habitants. Pire encore, certaines sources syndicales Ă©voquent la mutualisation future des commissariats de Sevran et de Villepinte, ce qui aggraverait un peu plus la situation sur notre territoire !
François Asensi dĂ©nonce la rupture d’égalitĂ© en matiĂšre de sĂ©curitĂ© dans le dĂ©partement et au niveau national. Il demande au ministre de l’IntĂ©rieur de s’engager Ă  fournir des moyens supplĂ©mentaires Ă  l’ensemble des commissariats de Seine-Saint-Denis, et notamment dans les villes d’Aulnay-sous-Bois, Sevran, Tremblay-en-France et Villepinte.
Comme il l’a fait Ă  de maintes reprises auprĂšs des gouvernements successifs, François Asensi continue de rĂ©clamer un commissariat de plein exercice pour Sevran, digne d’une ville de 50 000 habitants.

Laissez votre réponse !

Ajoutez votre commentaire si dessous, ou le trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonner aux commentaires via RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>