Conférence exceptionnelle sur l’évasion fiscale à Tremblay : 1000 milliards à récupérer !

12 octobre 2016 0 Par Francois Asensi

Avec 250 personnes réunies à Tremblay, la grande conférence sur le fléau de l’évasion fiscale a été un moment d’éducation populaire particulièrement réussi.

Les parlementaires Alain et Eric Bocquet, auteur d’une enquête unanimement saluée, et le lanceur d’alerte Nicolas Forissier, qui a révélé le scandale de la banque suisse d’UBS, ont dressé un tableau édifiant de ce système illégal et pervers : une somme colossale de 152 000 milliards transite chaque année par les paradis fiscaux ! 1000 milliards d’euros sont perdus chaque année par les Etats européens à cause de cette évasion fiscale, dont 60 à 80 milliards perdus par la France chaque année ! Des milliards qui manquent pour nos hôpitaux, nos écoles, nos routes, nos communes. Autant dire qu’avec ces sommes, le remboursement de la dette publique ne se poserait même pas.

Ces parlementaires ont souligné très justement que cette finance ultradéréglementée, mise en place par une poignée de multinationales, a pour but de défier les États et de se substituer aux démocraties.

Le lanceur d’alerte Nicolas Forissier, ancien auditeur interne de UBS, a quant à lui dénoncé le système illégal mis en place par son ancienne entreprise. Une position courageuse qui lui a valu de nombreux ennuis personnels et judiciaires. Les chiffres sont consternants : 38 000 comptes bancaires de riches Français avaient été ouverts en Suisse pour échapper au fisc, avec 40 milliards d’avoirs sur ces comptes ! Selon lui, il y a urgence à procéder à la séparation de la politique et de la finance.

Une soirée d’éducation populaire qui a aussi permis de parler des solutions et des propositions pour lutter contre le fléau de l’évasion fiscale : fin du « verrou de Bercy » pour que la Justice puisse en toute liberté traquer les fraudeurs fiscaux, mise en place d’une harmonisation fiscale et social au niveau européen, campagne d’actions et de boycott des sociétés et des banques utilisant ces paradis fiscaux…

Un débat à poursuivre, pour que les citoyens prennent toute conscience de l’ampleur des sommes détournées et de la gravité de la menace que cela fait peser sur les États démocratiques.