Accueil » ActualitĂ©s

Modification de la carte Ă©lectorale par le gouvernement

16 octobre 2009 9 626 vues 12 commentaires Imprimer Imprimer Envoyer Ă  un ami Envoyer Ă  un ami

Je vous propose de retrouver ici ma déclaration du 13 octobre sur le redécoupage électoral des circonscriptions de Seine-Saint-Denis.

Vous pouvez Ă©galement retrouver mon intervention sur le redĂ©coupage Ă  l’AssemblĂ©e nationale, dans laquelle j’ai dĂ©noncĂ© au nom des dĂ©putĂ©s communistes et rĂ©publicains l’opĂ©ration Ă©lectoraliste de la droite et le manque de dĂ©mocratie et de pluralisme de notre systĂšme Ă©lectoral majoritaire.


Déclaration de François Asensi, député de Seine-Saint-Denis

Alors que 17 pays en Europe ont un mode de scrutin pour les élections législatives qui laisse une place importante à la proportionnelle, la France, comme la Grande Bretagne, maintient un systÚme électoral majoritaire, véritable machine de guerre contre le pluralisme.

Juge et parti, le parti majoritaire modifie Ă  son avantage la carte Ă©lectorale française en prĂ©servant un mode de scrutin qui lui bĂ©nĂ©ficie dĂ©jĂ  largement. L’UMP se permet de bafouer le principe constitutionnel d’égalitĂ© entre les citoyens et repousse une nouvelle fois la perspective d’un vĂ©ritable pluralisme dĂ©mocratique.

La Seine-Saint-Denis : l’exemple d’un dĂ©coupage Ă©lectoral partial
En Seine-Saint-Denis, le choix de rayer de la carte la circonscription Aubervilliers/La Courneuve, historique pour les communistes, participe d’un processus qui affaiblit la reprĂ©sentation des classes populaires Ă  l’AssemblĂ©e nationale.

Le rattachement de La Courneuve Ă  la circonscription de Blanc-Mesnil, au terme d’un accord passĂ© entre la secrĂ©taire nationale du PCF et le secrĂ©taire d’Etat Monsieur Marleix est inacceptable. S’il conforte a priori la circonscription de Marie-George Buffet, il affaiblira nĂ©anmoins globalement l’influence des communistes dĂ©jĂ  trĂšs diminuĂ©e en Seine-Saint-Denis.

Ce dĂ©coupage, je le dĂ©plore et le conteste. Disant cela, je pense aux militants d’Aubervilliers et de la Courneuve et Ă  leur objectif de reconquĂȘte d’Aubervilliers et de la circonscription. Je pense Ă©galement aux militants de Drancy et de Bobigny qui par ce dĂ©coupage avec l’intĂ©gration du Bourget voient leur circonscription marquĂ©e plus encore Ă  droite. Je pense enfin aux Ă©lus communistes de Plaine-Commune qui seront en difficultĂ© Ă  cause de cette nouvelle donne politique, avec le recentrage de La Courneuve sur le pĂŽle du Bourget.

Cet accord, fondĂ© sur un instantanĂ© politique Ă©vacue l’évolution sociologique du dĂ©partement, nie l’hĂ©ritage communiste en Seine-Saint-Denis. En voulant figer une situation politique, il n’envisage aucune perspective de reconquĂȘte, avec les forces de transformation sociale.

Le mode de scrutin majoritaire : une arme contre le pluralisme.
Il est clair, Ă  mes yeux, qu’aucun pĂ©rimĂštre de circonscription ne peut assurer de façon pĂ©renne l’élection d’un dĂ©putĂ© communiste dans le cadre d’un scrutin majoritaire Ă  deux tours.

Il faut combattre avec détermination et constance ce mode de scrutin et le remplacer par un nouveau mode de scrutin promouvant le pluralisme et contenant une part de proportionnelle suffisante.

C’est ainsi que nous pourrons dĂ©passer un bipartisme rĂ©ducteur uniformisant, qui nourrit aujourd’hui l’abstention, singuliĂšrement des milieux populaires et qui ne fait que dĂ©courager les aspirations Ă  dĂ©passer le capitalisme.

12 commentaires »

  • billon a écrit :

    Vous parlez d’accord entre MGB et Marleix !! Mais en avez vous la preuve ?

  • elbouiri ahmed a écrit :

    il me restait un certain respect pour vous …car vous aviez ete un de ceux qui se sont opposĂ©s Ă  georges marchais en son Ă©poque ce qui dĂ©montrait chez vous un certain caractere et du fait que vous soyez fils de rĂ©publicain espagnol et dans mon « pantheon » rĂ©volutionnaire la lutte antifasciste espagnole occupe une grande place moi emigre algerien depuis 1966 et ancien syndicaliste cgt …il va de soi que je ne partage pas du tout votre positionnement politique actuel…votre dernier texte est une attaque frontale contre marie georges buffet…le depute du ps golberg du coin doit etre content …il avait deja entame cette campagne du genre  » marie georges m’a tuĂ© » oubliant comme vous que c’est sarko qui tient les ciseaux du charcutage et non marie georges …
    ah oui c’est vrai que vous vous revendiquez des forces de transformation sociale mais en attendant vous affaiblissez votre propre parti qui n’a pas besoin de ça …mais tout cela a une coherence un pied dedans et un pied dehors …c’est vraiment triste…

  • elbouiri ahmed a écrit :

    quand j’ai ecrit ce commentaire je n’avais pas lu l’article du « monde » …bien entendu je signe et confirme …vous vous retrouvez en bonne compagnie avec golberg qui parle sans rire d’un yalta … il va de soi pour lui que marie georges est la petite fille de staline mais doit on rappeler Ă  ce monsieur que le seul scrutin juste est la proportionnelle position que vous reprenez aet non un zeste de proportionnelle specialitĂ© du ps …

  • Le blog de Daniel Goldberg | RedĂ©coupage Ă©lectoral : le gouvernement mis face Ă  son “Yalta dĂ©partemental” a écrit :

    […] L’examen par l’AssemblĂ©e nationale du projet de loi sur le redĂ©coupage Ă©lectoral prĂ©sentĂ© par Alain Marleix, secrĂ©taire d’Etat Ă  l’IntĂ©rieur et aux collectivitĂ©s territoriales, s’est poursuivi hier soir. Dans mon intervention, j’ai tenu Ă  mettre en avant plus particuliĂšrement les contradictions entre les critĂšres officiels annoncĂ©s pour opĂ©rer le redĂ©coupage et leur application, notamment en Seine Saint-Denis. Ces contradictions s’expliquent par une nĂ©gociation tripartite UMP-PC-Nouveau centre qui s’apparente Ă  un Yalta dĂ©partemental entre ces trois partis pour conforter leurs positions locales au dĂ©triment du PS. C’est la raison pour laquelle le gouvernement a attendu le milieu de l’Ă©tĂ© pour passer outre les avis – nĂ©gatifs – du Conseil d’Etat et de la Commission GuĂ©na. En dĂ©pit des protestations d’Alain Marleix et de Marie-George Buffet, ce constat n’est pas uniquement dressĂ© par les Socialistes : François Asensi, dĂ©putĂ©-maire communiste de Tremblay-en-France, le partage aussi. […]

  • Ivan a écrit :

    Le nombre de dĂ©putĂ©s de Seine Saint Denis passe de 13 Ă  12. Depuis les derniĂšres lĂ©gislatives la rĂ©partition politique des dĂ©putĂ©-e-s est la suivante: 4 PCF&CAP, 4 UMP-NC, 5 PS. Dans ce passage de 13 Ă  12 circonscriptions la principale modification est la suppression de la 3e circonscription dont le dĂ©putĂ© est Monsieur Daniel Goldberg (PS). Cette suppression se fait par le rattachement des trois communes de l’ex-circonscription (La Courneuve, Le Bourget, Aubervilliers) Ă  trois circonscriptions limitrophes.

    -La Courneuve (maire PCF) est rattachée à la 4Úme circonscription (députée Marie-George Buffet-PCF).
    -Le Bourget (maire NC) est rattaché à la 5Úme circonscription (député Monsieur JC. Lagarade-NC).
    -Aubervillier (maire désormais PS) est rattachée à la 6Úme circonscription (député Monsieur C. Bartolone-PS).

    Que le PS, en forte rivalitĂ© avec le PCF dans le dĂ©partement, se pose en victime, proteste et  »tape » sur les communistes, ce n’est pas trop Ă©tonnant. Le PS dĂ©partemental aurait manifestement prĂ©fĂ©rĂ© que ce soit la 4Ăšme circonscription, celle de Marie-George Buffet, qui soit chamboulĂ©e, comme le montre par exemple la lettre de Monsieur Claude Bartolone Ă  Monsieur Alain Marleix lui proposant de remodeler en prioritĂ© cette circonscription… lien: http://www.seine-saint-denis.fr/Redecoupage-electoral-en-Seine.html

    Que l’UMP,de son cĂŽtĂ©, Ă  l’occasion du redĂ©coupage-tripatouillage Ă©lectoral, ne cherche pas Ă  faciliter la tĂąche au PS, c’est Ă©vident. De mĂȘme qu’il est Ă©vident, que sur le fond, UMP et PS sont main dans la main pour maintenir un mode de scrutin injuste qui leur accorde plus de 90% des dĂ©putĂ©s.

    Mais que toi, François Asensi, camarade  »unitaire », tu voles au secours de ces manƓuvres, et fasse cƓur avec Monsieur Golberg pour taper Ă  cette occasion sur Marie-George… c’est lamentable. Et je pĂšse mes mots.

    Au fait, ni ta circonscription ni celle de Patrick Braouezec ne sont chamboulĂ©es. si j’avais ta mentalitĂ©, que devrais-en conclure ?

    Tu connais la blague qui court sur les Ă©lus du parti qui s’appellent eux mĂȘme  »communistes unitaires » ?  »Ils sont unitaires avec tout le monde, sauf avec les communistes ».

  • nestor tograf a écrit :

    le gouvernement est hélas juge, mais malheureusement pas parti. Il est toujours là, et bien juge et partie.

  • ThĂ©roigne a écrit :

    Moi je ne connaissais pas cette blague, mais franchement je constate que certains communistes manquent singuliĂšrement d’humour, vieil attavisme, sans doute. Ainsi, quand un communiste ne partage pas l’avis de la direction, il serait forcĂ©ment d’accord avec les socialistes. François Asensi ne vole au secours de personne si ce n’est des communistes eux-mĂȘmes qui ont visiblement dĂ©cidĂ© de se saborder. Il ne tape pas sur les communistes, il les alerte. Tu peux ne pas ĂȘtre d’accord, c’est ton droit quelque soit « ta mentalitĂ© ». Quand pourra-t-on anfin accepter que les communistes ne sont pas tous coulĂ©s dans le mĂȘme moule?
    Si l’accord n’a pas Ă©tĂ© officiellement cĂ©lĂ©, ce qui est certain c’est que la direction nationale du PCF a Ă©tĂ© consultĂ©e par le gouvernment et que la direction fĂ©dĂ©rale du PCF a soutenu la position qui a Ă©tĂ© retenue dans les propositions de redĂ©coupage gouvernementales, sans consultation des communistes bien sĂ»r, mĂȘme pas de ceux dont la circonscription Ă©tait Ă©clatĂ©e comme Ă  Aubervilliers. Peut-on sĂ©rieusement reprocher Ă  un dĂ©putĂ© du mĂȘme dĂ©partement de se prĂ©occuper de ce qui se passe dans les villes d’Ă  cĂŽtĂ©? DĂ©fendrait-on lĂ  la « mentalitĂ© » qui consiste Ă  ne s’intĂ©resser qu’Ă  ce qui nous concerne directement. DrĂŽle de mentalitĂ© pour un communiste!
    Il est quand mĂȘme regrettable que la premiĂšre rĂ©action du PCF n’ait pas Ă©tĂ© de condamner ce charcutage, de rappeler l’injustice du mode de scrutin qui permet Ă  la LozĂšre d’avoir deux dĂ©putĂ©s pour un peu plus de 70000 habitants et seulement treize en Seine-Saint-Denis avec 1,2 millions d’habitants et de rĂ©affirmer haut et fort son attachement Ă  la proportionnelle. Dans ce genre d’affaire, il me semble malsain de nĂ©gocier en abdiquant ses propres orientations.
    Or la direction a bien nĂ©gocier puisqu’une rĂ©union en fĂ©dĂ©ration l’a confirmĂ©e. La fĂ©dĂ©ration du PCF de Seine-Saint-Denis n’a rĂ©agit publiquement qu’à la suite d’un article du Parisien qui reprenait les propos du dĂ©putĂ© socialiste d’Aubervilliers-La Courneuve-Le Bourget attaquant la secrĂ©taire nationale du PCF. Mais avant? Rien, on nĂ©gociait! DrĂŽle de « mentalitĂ© » quand mĂȘme pour des communistes!
    La demande de dĂ©coupage soutenue par le PCF auprĂšs du gouvernement (celle qui a Ă©tĂ© retenue) -et inscrite dans la dĂ©claration de la Seine-Saint-Denis du PCF comme Ă©tant la position qu’elle dĂ©fendait- non seulement entĂ©rine la disparition d’un dĂ©putĂ© dans l’un des dĂ©partements les plus populaires de France (et on ne peut dire que les dĂ©putĂ©s issus des couches populaires soient lĂ©gion Ă  l’AssemblĂ©e) mais obĂšre sĂ©rieusement la possibilitĂ© pour les communistes de reconquĂ©rir des positions dans le dĂ©partement. En associant Aubervilliers Ă  la circonscription de Pantin, on est bien certain qu’Aubervilliers n’aura plus de dĂ©putĂ© communiste.
    Mais dans cette affaire, on ne s’est pas beaucoup prĂ©occupĂ© de la dĂ©termination des camarades de cette ville d’Aubervilliers Ă  rĂ©conquĂ©rir des positions communistes associĂ©es aux forces de gauche avec lesquelles, ils se sont battus depuis plusieurs mois. SacrifiĂ©s sur l’autel du maintien Ă  tout prix d’une direction de plus en plus Ă©loignĂ©e des prĂ©occupations du peuple. Et finalement, tout cela ne dĂ©rangera pas trop le gouvernement.
    Mais est-ce un bon calcul de la direction et ne s’est-elle pas fourvoyĂ©e en « magouillant » pour obtenir le rattachement de La Courneuve Ă  la circonscription de M.G. Buffet ? Quand on regarde d’un peu prĂšs les rĂ©sultats du Front de gauche en Seine-Saint-Denis en juin dernier, on note que la seule ville du dĂ©partement oĂč il est devant c’est Aubervilliers ! Ni La Courneuve, ni Le Blanc-Mesnil oĂč le PS le devance. Comme quoi les magouilles ne portent pas toujours leurs fruits finalement. Sans la proportionnelle, on ne pourra dĂ©cidĂ©ment pas faire vivre une vĂ©ritable citoyennetĂ©, pas plus que la dĂ©mocratie.

  • Francis Combes a écrit :

    Nous vivons dans une Ă©trange RĂ©publique oĂč la « res publica », la chose publique est mise en coupe rĂ©glĂ©e pour servir des intĂ©rĂȘts privĂ©s. C’est le clan Sarkozy qui veut placer le rejeton Ă  la tĂȘte de l’EPAD alors qu’il n’a que 23 ans et peine en deuxiĂšme annĂ©e de droit
 Ce sont les banquiers qui se font renflouer par l’argent public. Et c’est l’UMP qui essaye d’imposer un nouveau dĂ©coupage des circonscriptions Ă©lectorales, digne de ce qu’avait fait Pasqua en son temps et peut-ĂȘtre plus indigne encore.
    Ainsi, dans les salons du gouvernement et de la PrĂ©fecture a-t-on purement et simplement prĂ©vu de supprimer la circonscription d’Aubervilliers-La Courneuve-le Bourget, pour rattacher chacune de ces villes Ă  une autre circonscription lĂ©gislative : Aubervilliers Ă  Pantin, La Courneuve Ă  Stains et au Blanc-Mesnil et le Bourget Ă  Drancy et Bobigny.
    On sait dĂ©jĂ  combien le mode de scrutin actuel, uninominal et majoritaire est injuste. Il est injuste car il tient Ă  l’écart la masse des habitants et des travailleurs Ă©trangers qui n’ont pas le droit de vote. Et il est injuste car, Ă  la diffĂ©rence de la proportionnelle, il ne permet pas la reprĂ©sentation dĂ©mocratique des diffĂ©rents courants de pensĂ©e qui existent dans la sociĂ©tĂ©. Mais le charcutage en cours en rajoute dans l’iniquitĂ©.
    Ainsi, la Seine Saint Denis qui est l’un des dĂ©partements les plus ouvriers de France aura un dĂ©putĂ© de moins
 Comme si la reprĂ©sentation des ouvriers et employĂ©s Ă©tait trop grande Ă  l’assemblĂ©e !
    Cette mesure touche bien sĂ»r le dĂ©putĂ© qui est actuellement Ă©lu dans cette circonscription : Pierre Goldberg(est-ce tout Ă  fait un hasard s’il est l’un des dĂ©putĂ©s socialistes Ă  avoir appelĂ© Ă  voter Non au rĂ©fĂ©rendum sur la constitution europĂ©enne ?). Mais il touche surtout l’ensemble des habitants et des dĂ©mocrates de cette circonscription qui a une tradition communiste ancienne et toujours vive.
    En témoigne la réélection de Gilles Poux, maire communiste de La Courneuve .
    En tĂ©moigne aussi ce qui s’est passĂ© Ă  Aubervilliers lors des deux derniers scrutins. Aux municipales, la liste conduite par l’ancien maire communiste, Pascal Beaudet, Ă©tait arrivĂ©e en tĂȘte au premier tour et ce n’est qu’avec le renfort de 1500 voix du centre et de la droite que le PS a pu ravir la direction municipale au second puisqu’il s’est malgrĂ© tout maintenu.
    Aux europĂ©ennes, Aubervilliers est la seule ville du dĂ©partement oĂč le Front de gauche, rĂ©unissant communistes, militants du Parti de gauche et ex-militants de la LCR est arrivĂ© en tĂȘte de toutes les listes.
    Pour les communistes et les militants anticapitalistes d’Aubervilliers qui n’ont pas renoncĂ© Ă  la perspective d’un retour de la vraie gauche Ă  la direction de la ville, ce dĂ©coupage est un mauvais coup. Je dĂ©plore qu’il ait fait l’objet de tractations politiciennes lors desquelles on a sacrifiĂ© Aubervilliers pour tenter de prĂ©server d’autres positions ailleurs.
    En tout cas, en tant que militant communiste d’Aubervilliers, je dĂ©sapprouve vivement cette manƓuvre et j’appelle mes camarades Ă  ne pas rester sans rĂ©action.

  • Antoine Martin a écrit :

    Je suis agrĂ©ablement surpris qu’Ă  travers votre expression concernant le redĂ©coupage Ă©lectoral des circonscriptions par la Droite vous ayez autant Ă  coeur l’avenir et le dĂ©veloppement du PCF en Seine Saint Denis …

  • benoit a écrit :

    Ba moi ça fait un an que je lis dans l’huma que le redĂ©coupage Ă©lectoral est un charcutage et le PCF le dĂ©nonce dĂšs qu’il en a l’occasion

  • ThĂ©roigne a écrit :

    Moi aussi je lis l’Huma, mais quand les dĂ©clarations d’intention font place aux tractations politiciennes, en gĂ©nĂ©ral, L’Huma s’en fait rarement l’Ă©cho quand les communsites sont en cause.
    Et il n’empĂȘche qu’en Seine-Saint-Denis, rien n’a Ă©tĂ© dit avant l’article du Parisien sur les dĂ©claration de Goldberg ; rien sur la proportionnelle, rien sur la reprĂ©sentation des couches populaires Ă  l’AssemblĂ©e, rien contredisant que le PCF a nĂ©gociĂ© avec le gouvernement. La dĂ©claration de la fĂ©dĂ©ration du 23 avril 2009 annonce trĂšs bien la couleur: « Au nom du principe de la continuitĂ© territoriale, nous proposons d’intĂ©grer La Courneuve Ă  la 4Ăšme circonscription, comprenant dĂ©jĂ  les Villes de Dugny, Stains et Blanc-Mesnil et Bagnolet Ă  la 7Ăšme circonscription qui ne compte actuellement que Montreuil. Cette proposition pour le moins cohĂ©rente est par ailleurs la plus Ă©quitable pour toutes les forces politiques. Elle prĂ©sente l’avantage de conserver une cohĂ©rence territoriale et Ă©vite de morceler une Ville entre 2 circonscriptions (Ă  l’image d’Aulnay-sous-bois, Ville dĂ©coupĂ©e par d’autres scĂ©narii). » Ce texte est consultable sur le site du PCF 93 : http://www.93.pcf.fr/7-JUIN-2009-Le-Front-de-Gauche.html?var_recherche=d%C3%A9coupage.
    On n’y prĂ©cise pas que, ce faisant, la circonscription Aubervilliers-La Courneuve-Le Bourget, par exemple, disparaĂźt et l’espoir de reconquĂȘte des communistes et des forces de la vraie gauche Ă  Aubervilliers aussi, tout comme la possibilitĂ© d’avoir Ă  nouveau au moins cinq dĂ©putĂ©s communsites en seine-Saint-Denis.
    Mais cela importe peu visiblement, du moment qu’on sauve (ou qu’on croit sauver) la secrĂ©taire nationale du PCF. Les communistes comptent pour quoi dans cette affaire ?

  • JJ Karman a écrit :

    Le nouveau « Charcutage électoral » décidé par la droite.
    La Seine-Saint-Denis dĂ©partement populaire par excellence se voit amputĂ© d’une circonscription, c’est-Ă -dire reprĂ©sentĂ© par un dĂ©putĂ© de moins. Le motif est que la Seine-Saint-Denis Ă©tait juste en dessous de 1 500 000 habitants au 1er janvier 2009, alors qu’aujourd’hui, au moment de la dĂ©cision gouvernementale, nous sommes largement au dessus de ce chiffre et donc aucune raison de supprimer un dĂ©putĂ© en Seine-Saint-Denis.
    Les Hauts-de-Seine, le département du « prince Jean » aura proportionnellement plus de députés que la Seine-Saint-Denis.
    La vraie question, est celle-ci : Pourquoi sous représenter le département le plus ouvrier de la Région parisienne ?

    Ensuite, le choix de rayer de la carte la circonscription Aubervilliers/La Courneuve, historiquement dĂ©tenue par les communistes, participe d’un processus qui affaiblit la reprĂ©sentation des classes populaires Ă  l’AssemblĂ©e nationale. Je rappelle qu’elle fut crĂ©Ă©e en 1958 (il y a 50 ans), dĂ©tenue par Waldeck Rochet (secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral du PCF) avec AndrĂ© Karman comme supplĂ©ant, puis par Jack Ralite et Muguette Jacquaint (une des rares ouvriĂšres dĂ©putĂ©es) dont je fus longtemps le supplĂ©ant.
    Il ne s’agit pas, d’affaiblir qui que ce soit. Il faut maintenir toutes les circonscriptions en Seine-Saint-Denis. AprĂšs, les socialistes ont essayĂ© de rĂ©gler la question sur le dos des communistes (voir les propositions de Claude Bartolone). Aujourd’hui ils crient au voleur, mais en rĂ©alitĂ© c’est Aubervilliers qui est sacrifiĂ©, car Aubervilliers rattachĂ©e Ă  Pantin ne pose pas de gros problĂšmes au dĂ©putĂ© de Pantin Claude Bartolone. Par contre les communistes d’Aubervilliers qui sont de nouveau premiers aux derniĂšres Ă©lections europĂ©ennes et avec eux la population d’Aubervilliers la plus victime de crise, sont les premiĂšres frappĂ©s par ce charcutage Ă©lectoral antidĂ©mocratique et pour ĂȘtre vrai jusqu’au bout : Dans cette affaire nous avons Ă©taient lĂąchĂ©s.

Laissez votre réponse !

Ajoutez votre commentaire si dessous, ou le trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonner aux commentaires via RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>