Accueil » ActualitĂ©s

Je voudrais faire quelques commentaires sur ces résultats

22 avril 2007 1 968 vues Aucun commentaire Imprimer Imprimer Envoyer Ă  un ami Envoyer Ă  un ami

Il se dĂ©gage en premier lieu une trĂšs forte mobilisation du corps Ă©lectoral, notamment des jeunes, qui se vĂ©rifie aussi bien Ă  Tremblay-en-France, en Seine-Saint-Denis que sur toute la France. Ce fait est assurĂ©ment positif. C’est un bon signe pour la dĂ©mocratie française.

Les citoyens ont voulu affirmer haut et fort qu’ils entendaient donner leur avis sur les enjeux de la sociĂ©tĂ© française.

Dans quinze jours, le 6 mai, comme le dispose la Constitution française, deux seuls candidats seront en lice pour la magistrature suprĂȘme : Nicolas Sarkozy pour l’UMP et SĂ©golĂšne Royal pour le Parti socialiste.

Comme je l’avais indiquĂ© clairement et sans ambiguĂŻtĂ©, je voterai SĂ©golĂšne Royal et j’appelle les citoyens et citoyennes de Tremblay-en-France, de Villepinte et de Sevran Ă  rassembler leurs suffrages sur sa candidature.

Nicolas Sarkozy, en se faisant le chantre de thĂšses habituellement dĂ©veloppĂ©es par l’extrĂȘme droite, a pris des positions indignes d’un futur prĂ©sident de la RĂ©publique.

Ces thĂšses sur les gĂšnes, au parfum d’eugĂ©nisme, ont Ă©tĂ© condamnĂ©es par la communautĂ© scientifique et par l’ensemble des forces sociales, politiques, ainsi que par les Ă©glises de toutes confessions.

Ses appels rĂ©pĂ©tĂ©s Ă  une rupture pour plonger la France dans l’ùre du libĂ©ralisme sans rivage, s’ils Ă©taient ratifiĂ©s par l’opinion publique et mis en Ɠuvre, accentueraient la fracture sociale dans notre pays, avec pour consĂ©quences la crise du logement, les discriminations, la constitution de ghettos, la fracture sociale et territoriale, ĂȘtre travailleur pauvre comme seul avenir pour le monde du travail.

Pour toutes ces raisons, il faut faire barrage Ă  Nicolas Sarkozy.

Cette poussĂ©e Ă  droite de la sociĂ©tĂ© française a malheureusement pu se nourrir par l’absence d’unitĂ© et de rassemblement de toutes les forces anti-libĂ©rales sur le nom d’un candidat, par un positionnement manquant de visibilitĂ© de la candidate socialiste dont le programme rĂ©vĂšle de fortes tendances au social libĂ©ralisme et Ă  l’accompagnement de la mondialisation capitaliste.

Cependant, « Quand les blĂ©s sont sous la grĂȘle fou qui fait le dĂ©licat, fou qui songe Ă  ses querelles au coeur du commun combat ». L’heure est Ă  la riposte et j’appelle donc la gauche de combat Ă  se mettre debout et en marche pour la victoire.

En Ă©lisant SĂ©golĂšne Royal PrĂ©sidente de la RĂ©publique, je forme le souhait, et je m’engagerai dans ce combat, que la gauche soit vraiment la gauche et offre au pays un vrai projet de transformation sociale.

Tremblay-en-France, le 22 avril 2007

Laissez votre réponse !

Ajoutez votre commentaire si dessous, ou le trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonner aux commentaires via RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>