Monsieur le Ministre de l'Interieur, donnez des moyens au nouveau commissaire de Villepinte !

11 février 2010 1 Par Francois Asensi
Partager sur

Le 2 février dernier,  j’ai écrit au Ministre de l’Intérieur.

Je lui ai fait part tout d’abord de ma satisfaction à voir enfin un commissaire nommé sur Villepinte. C’est une demande que j’ai renouvelé à plusieurs reprises.  J’ai été entendu.  C’est une nomination positive qui permettra de lutter plus efficacement pour la sécurité des habitants et la tranquillité publique.

Cependant, je lui ai demandé des moyens matériels pour le commissariat de Villepinte, en particulier pour répondre au déficit de véhicules. Comment assurer une présence policière sans véhicule disponible en nombre suffisant ?

Je vous fais part, dans son intégralité,  du courrier que j’ai adressé au Ministre.

« Monsieur le Ministre,

Lors du Conseil d’administration de l’hôpital Robert Ballanger que je préside, j’ai été alerté par des représentants du corps médical ainsi que par les représentants du personnel sur les agressions subies par plusieurs personnes aux abords de l’hôpital.

Médecins, infirmières, agents et cadres hospitaliers, tous ont décidé d’exercer en faveur de la santé publique dans des communes dont ils connaissent les difficultés sociales. Il serait particulièrement injuste qu’ils payent leur volontarisme par des risques pris sur leur intégrité physique ou matérielle.

Hors ces problèmes de sécurité quotidienne que vivent les professionnels de santé trouvent une partie de leurs solutions dans des moyens adéquats affectés aux forces de l’ordre qui travaillent chaque jour sur le terrain.

Or le 6 novembre dernier, je vous alertais sur un certain nombre de problèmes qui rendent l’action des services de police sur le terrain particulièrement difficile, en particulier sur le manque d’encadrement et sur le manque de moyens matériels qui affecte ce commissariat.

Dans votre courrier du 4 décembre, vous avez répondu positivement à ma demande d’une nomination d’un commissaire pour le commissariat de Villepinte. Je ne peux que me féliciter d’avoir été entendu. En revanche, pour ce qui concerne ce commissariat, point de réponses sur les 25 % de véhicules de service manquants.

Avec ces moyens à leur disposition, le commissaire de Villepinte saura mettre en place les dispositifs adéquats pour la sécurisation des lieux publics, et en particulier aux abords de l’hôpital.

En souhaitant pouvoir compter sur votre appui, je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression mes respectueuses salutations. »


Partager sur