Commission des Affaires étrangères

5 juillet 2007 0 Par Francois Asensi
Partager sur

Au début de chaque législature, chaque député est invité à intégrer une commission. J’ai opté pour la Commission des Affaires étrangères.

Cela répond à mes convictions et j’estime, à l’instar de Jean Jaurès que « si un peu d’internationalisme éloigne de la patrie, beaucoup y ramène ». En effet, à l’heure où les frontières s’estompent, de plus en plus nombreuses sont les questions qui se posent de manière globale.

La solidarité internationale ne doit pas être qu’un vain mot mais un horizon à tenir. Nous devons tout mettre en œuvre pour lutter contre la faim dans le monde, garantir à tous l’accès aux soins, à l’eau, à l’énergie, à l’enseignement. Nous devons également agir pour la préservation de la planète, contre le réchauffement climatique et pour un règlement pacifié des conflits.

Sur toutes ces questions, la France doit être exemplaire pour pouvoir être active et influente au sein des instances internationales et doit exiger avec force le respect et l’application des droits élémentaires de chacun.


Partager sur