Question au ministre de l'Intérieur sur la violence des trafiquants de drogue, à Tremblay et à Sevran

6 avril 2010 1 Par Francois Asensi
Partager sur

A l’Assemblée nationale, j’ai interpellé le ministre de l’Intérieur sur l’oppression vécue par les habitants de certains quartiers placés sous le contrôle des trafiquants.

J’ai réclamé un renfort de moyens pour la justice et la police, et notamment l’implantation d’une UTEQ à Sevran, comme le Gouvernement s’y était engagé.

J’ai enfin demandé un engagement massif de l’Etat. Pourquoi le centre-ville de Tremblay n’est-il pas encore bénéficiaire du dispositif ANRU alors que ses difficultés sociales le justifient?

Au-delà des formules à l’emporte-pièces, qui tendent à renforcer la stigmatisation de nos villes, le gouvernement doit se résoudre à apporter de vraies réponses!


Partager sur