Quelles suites le gouvernement va donner à la tragédie du vol Paris-Moroni?

8 juillet 2009 0 Par Francois Asensi
Partager sur

Le drame qui a touché nos compatriotes dans le vol Paris-Moroni n’est pas le seul fait d’un hasard malheureux. Le gouvernement a les moyens d’agir pour empêcher au maximum de tels catastrophes.  J’ai donc demandé au Ministre des transports ce qu’il comptait faire.

« Cette tragédie qui a couté la vie à 152 personnes, dont 66 de nos compatriotes, n’est pas le fruit du hasard. La création d’une association citoyenne dès 2008 « SOS Voyages aux Comores » visait déjà à dénoncer les conditions de voyages sur les compagnies aériennes qui exploitent la ligne entre la France et Les Comores.

Les autorités administratives françaises ont bien effectué des contrôles qui relevaient des « écarts majeurs » entre les normes attendues pour un vol en toute sécurité et l’état de l’avion qui s’est abimé en mer le 30 juin dernier. Les conséquences de ces contrôles ont été l’interdiction d’exploitation de cet avion sur le territoire français. Cependant, malgré son interdiction en France, cet avion a pu atterrir à Londres, moins d’une semaine avant le drame.

Le député souhaite connaitre les actions prochaines de Monsieur le Ministre pour aller dans le sens d’une harmonisation européenne, par laquelle tout appareil signalé comme non-conforme dans un pays-membre soit interdit d’exploitation sur l’ensemble du territoire européen. Il est complètement anormal qu’un avion qui ne répond pas aux exigences de sécurité en France puisse transporter des passagers ailleurs en Europe.

François Asensi demande également au ministre les mesures fortes qu’entend prendre le gouvernement contre les compagnies qui affrètent au départ de Paris des avions en bon état de vol et changent d’appareil dans des aéroports moins regardants. »


Partager sur