François Asensi interpelle le gouvernement sur la situation d’Elsa Lefort

11 février 2016 0 Par Francois Asensi
Partager sur

Mercredi 10 février dernier, lors des questions au gouvernement, François Asensi a interpellé le gouvernement sur la violation des droits d’Elsa Lefort par l’État d’Israël.

Retrouvez son intervention en vidéo :

 

« Monsieur le ministre des Affaires étrangères,

Dans un silence assourdissant, notre compatriote Elsa Lefort a été refoulée du territoire israélien il y a un mois.

Mariée à un franco-palestinien, elle vit à Jérusalem, ville sous occupation israélienne. Employée au consulat de France, Elsa Lefort disposait pourtant d’un visa de service officiel délivré par les autorités israéliennes elles-mêmes, valable jusqu’en octobre 2016. Accusée de « dangerosité » sans le moindre fondement, elle a été jetée en prison pendant deux jours, avant d’être expulsée.

Au-delà de ce cas personnel, c’est la France qui est atteinte par ce camouflet au consul général de France.

Aujourd’hui, il y a urgence à réagir face à cet arbitraire. Enceinte de 8 mois, Elsa ne pourra plus prendre l’avion après le 14 février.

*****

Ce qui se joue ici n’est évidemment pas une question de sécurité intérieure. En refusant à Elsa Lefort le droit d’entrer à Jérusalem et d’y mettre au monde son enfant, l’objectif n’est-il pas plutôt de lui refuser le statut de jérusalémite ?

Sans ce statut, cet enfant sera empêché, comme sa mère, de venir ou de vivre à Jérusalem. Pourtant, le droit d’élever ses enfants dans la ville de son choix est un droit inaliénable inclus dans la Déclaration universelle des droits de l’homme. Ce droit s’impose aussi à l’état d’Israël. Empêcher leur enfant de naître à Jérusalem est une manière inacceptable de les contraindre à quitter cette ville annexée.

*****

Monsieur le Ministre, où en sommes-nous des actions menées par la France pour permettre à Elsa Lefort et à son mari Salah Hamouri de vivre en famille à Jérusalem ?


Partager sur