7 millions d’euros pour la modernisation des Urgences : une avancée historique pour l’hôpital Robert Ballanger !

29 janvier 2018 0 Par Francois Asensi

C’est officiel ! Après de longues négociations, un accord de cofinancement de 7 millions d’euros pour la rénovation des Urgences de l’hôpital Robert Ballanger a été trouvé avec l’Agence Régionale de Santé (ARS). C’est une excellente nouvelle pour la communauté médicale de notre hôpital.

Souhaitées de longue date, la rénovation et l’extension des Urgences étaient devenues nécessaires, comme le soulignait le « Schéma directeur immobilier régional hospitalier » d’octobre 2014. Ouvertes en 1980, les Urgences de l’hôpital n’ont été que légèrement réaménagées en 1998 puis en 2004.
Service sous dimensionné, peu visible et peu accessible, cette modernisation était une exigence essentielle afin de permettre aux patients d’être soignés dans des conditions dignes, et aux agents hospitaliers de travailler dans des conditions acceptables.

Ainsi, des Urgences plus accessibles, plus grandes (+ 900m²), mieux reliées avec les secteurs d’imagerie, de soins critiques, le bloc obstétrical et le bloc opératoire sont prévues d’ici quatre ans.

Je me félicite de cet accord, obtenu grâce à l’engagement du directeur de notre hôpital pour obtenir ces financements, en lien étroit avec le chef de service des Urgences, Pierre Charestan. Cette avancée historique est le résultat d’une longue mobilisation que nous avons mené ensemble pour obtenir de l’Etat et des tutelles les moyens nécessaires pour mener à terme la modernisation de notre hôpital.

Cette excellente nouvelle s’inscrit dans la continuité de la logique amorcée depuis plusieurs années de réaménagement et de modernisation de notre hôpital intercommunal. Depuis 2007, ce ne sont pas moins de 32 millions d’euros qui ont été investis dans la rénovation de différents services. Des financements qui ont, entre autre, permis la construction d’un bâtiment neuf accueillant le pôle Femme-Enfants, la réalisation de 85 lits de soins dits de suite et de réadaptation, ou encore la reconstruction et l’extension d’un hôpital de jour de pédopsychiatrie et de la crèche.

Ces investissements importants ont contribué à une forte augmentation de la capacité d’accueil du CHIRB (+20% entre 2012 et 2017) et à une hausse significative de l’activité. En outre, la progression des recettes d’activité de 37 millions d’euros entre 2012 et 2017 ont permis de créer 200 emplois supplémentaires sur la même période au sein de notre hôpital. Je m’en félicite.

L’ensemble de ces investissements conforte la place centrale de l’hôpital Ballanger dans notre territoire et d’établissement de santé référence dans le Nord francilien.