Encore une augmentation illégitime des tarifs des péages !

2 février 2018 0 Par Francois Asensi
Partager sur

A partir d’aujourd’hui, les tarifs des péages vont encore augmenter : entre 1% et 2% sur les autoroutes et entre 3% à 4% sur les axes secondaires. Or, selon un rapport de l’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (le gendarme des autoroutes) cette hausse excède le juste « niveau qu’il serait légitime de faire supporter aux usagers ». En bref, les usagers des autoroutes vont satisfaire une fois de plus les appétits financiers des trois sociétés concessionnaires –ASF (Vinci), Abertis (Sanef) et APRR (Eiffage)– et leurs actionnaires qui ont empoché le montant indécent de 2,8 milliards en 2016, soit 25,2 % de plus qu’en 2015!

Ces trois sociétés privées en charge des 9 000 km d’autoroutes françaises, réalisent 97 % de leur chiffre d’affaires dans le secteur avec cet argent. En dix ans, le prix des péages a connu une hausse de près de 20 %. Parallèlement, en 2016, les recettes des péages ont dépassé les 9,5 milliards d’euros, dont seulement 30% ont été réinvesties. En privatisant les autoroutes, l’Etat s’est privé d’une source importante de recettes.

Prendre l’autoroute devient un véritable luxe. On oblige les moins aisés, notamment les jeunes, à emprunter le réseau secondaire, gratuit, alors qu’il peut être plus dangereux.
Par conséquent, la renationalisation des autoroutes, en faveur de laquelle j’avais avec mes collègues déposé une proposition de loi en 2014, est une nécessité à la fois sociale mais également écologique


Partager sur