Jean-Luc Mélenchon a raison de prendre l’avis des gens !

24 avril 2017 0 Par Francois Asensi
Partager sur

Qu’il faille battre et écarter Marine Le Pen est une évidence. Aucune voix ne doit se porter sur son nom, c’est le sens de ma déclaration dimanche soir à l’annonce des résultats de Tremblay en France.
L’opposition aux thèses xénophobes et au caractère raciste du Front National est irréductible pour ma famille de pensée.
Aussi quand j’entends des propos qui se veulent vertueux et les paroles outragées des tenants du système politico-médiatique reprocher à Jean Luc Mélenchon sa position concernant le 2ème tour de l’élection présidentielle, je ne puis m’empêcher de croire à une véritable escroquerie intellectuelle.
Décidément Marine Le Pen est bien l’idiote utile mais très dangereuse des tenants du libéralisme et de toutes les formes politiques qui le promeuvent.
Ainsi à nouveau le Front républicain est convoqué. Le retour de cette vieille lune n’a-t-il d’autre but que de faire gober le programme ultra libéral de M. Macron qui à mes yeux se résume ainsi : tout pour la finance, vive la concurrence libre et non-faussée ! Le tout sous le vocable d’être ouvert sur le monde et de reconnaître comme nouveau catéchisme la globalisation capitaliste et financière.
Je comprends l’émotion qui nous terrasse face à un parti d’essence totalitaire et anti-républicaine. Reste que nous devons garder un esprit lucide en désignant celles et ceux qui ont fait prospérer depuis 30 ans une action publique dure pour les plus faibles, stigmatisante et humiliante pour le monde du travail. Marine Le Pen se nourrit du système qui en retour a besoin de ce repoussoir comme auxiliaire indispensable à son maintien.
Comment Jean-Luc Mélenchon pouvait-il appeler à voter Macron le soir-même du 1er tour, sinon en effaçant totalement sa campagne électorale et les thèses progressistes en rupture avec le système qu’il a développées avec succès ? « Tout ça pour rien », aurait-on immanquablement dit.
En proclamant haut et fort « Pas une voix pour Mme Le Pen !», je fais confiance aux républicains et aux démocrates pour accomplir ce geste qui au fond d’eux-mêmes sera en total accord avec leur conscience.

Partager sur