LA SUPPRESSION DES CENTRES D’INFORMATION ET D’ORIENTATION (CIO) : NI PLUS NI MOINS LE DÉMANTÈLEMENT PUIS LA PRIVATISATION DU SERVICE PUBLIC DE L’ORIENTATION !

14 juin 2018 0 Par Francois Asensi

Le gouvernement veut supprimer plus de 380 Centres d’information et d’orientation (CIO). Des centres qui permettent pourtant à tous les élèves du public, du privé, déscolarisés ou encore aux adultes en réinsertion d’obtenir de l’aide concernant leur projet professionnel ou leur projet de formation.

Avec la fermeture progressive de ces centres et le transfert de leurs missions aux régions, le gouvernement prépare ni plus ni moins le démantèlement et la privatisation du service public d’orientation. En effet, depuis plusieurs années déjà, nombre de sites internet sans aucune légitimité vendent au prix fort des conseils souvent hasardeux.

La « loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel » qui sera examinée la semaine prochaine à l’Assemblée nationale vise en fait à laisser un seul CIO par département. Cela alors même que le jeune public de ces centres n’est pas mobile et l’offre de transports en commun pas toujours suffisante pour s’y rendre aisément. Pour la Seine-Saint-Denis, cela représenterait la suppression de 15 CIO et de leur près de 4000 conseillers, alors même que le département compte plus de 141 000 élèves dans le secondaire et quelques 45 000 élèves « décrocheurs » ! Or, rappelons que si le personnel des CIO constitue d’abord un conseil individuel dans l’orientation qui intervient auprès des élèves, des parents et des écoles, il est aussi un outil de lutte contre le décrochage scolaire.
C’est la raison pour laquelle je m’étais déjà mobilisé en 2007 pour le CIO de Tremblay qui accusait alors un manque équivalent à deux postes et demi de conseillers d’orientation psychologues. Comment comprendre que dans les discours le Président Macron souligne l’importance de l’éducation, particulièrement en banlieue, et que dans les actions de son gouvernement prive la jeunesse d’une aide contre le décrochage ?

Si le gouvernement souhaite la réussite de tous les élèves, il doit en cohérence retirer le projet de loi et renforcer les moyens et les dispositifs des CIO pour les rendre plus efficaces et accessibles.

Maire de Tremblay-en-France, je resterai mobilisé pour sauvegarder le CIO de Tremblay-en-France pour lequel je réitère ici au personnel tout mon soutien.