Urgences à l’Hôpital Robert Ballanger !

22 novembre 2018 0 Par Francois Asensi
Partager sur

A la veille de la visite de la ministre de la Santé à l’hôpital Robert Ballanger, François Asensi interpelle Agnès Buzin sur la situation insoutenable au sein du service des Urgences.

Sur les 33 médecins que comptait le service, 10 sont partis depuis fin 2016 sans être remplacés. Plus grave encore, le nombre de médecins de garde est resté inchangé depuis 18 ans alors le nombre de patient a doublé, passant de 35 000 à 75 000 en 2018. Les professionnels de santé exercent leur mission de service public dans des conditions particulièrement difficiles. Si le service tient encore debout, c’est grâce aux femmes et aux hommes qui font preuve d’un dévouement sans faille au service de la population, le plus souvent au détriment de leur vie personnelle. Qu’attendent les pouvoirs publics pour stopper l’hémorragie ?

Il est nécessaire d’obtenir plus de moyens pour l’hôpital public, acteur essentiel de notre territoire déjà confronté à la disparition de nombreux services publics et aux inégalités territoriales. Corriger ces inégalités mérite une politique publique forte. Notre système de santé est un des socles du modèle social français hérité du programme national de la Résistance. Le préserver et le développer doit redevenir une priorité de l’État.


Partager sur