1/3 DE L’AEROPORT CHARLES-DE-GAULLE SUR LA VILLE DE TREMBLAY

6 février 2019 0 Par Francois Asensi
Partager sur

Je félicite les sénateurs communistes, républicains, citoyens et écologistes (CRCE), et plus particulièrement Eliane Assassi et Fabien Gay, pour le formidable travail réalisé hier soir en séance. Leur acharnement a payé : des amendements de suppression de l’article 44, relatif à la privatisation d’Aéroports de Paris (ADP), ont été adoptés par les sénateurs communistes, ainsi que par des sénateurs de gauche et de droite. Le Sénat a stoppé la privatisation d’ADP.

C’est un échec cuisant pour le gouvernement et un coup d’arrêt important aux politiques ultra-libérales qui visent à dépouiller l’État de ses moyens d’action, en le privant de ses recettes. Privatiser ADP, puissant levier de développement social et économique dans la région Ile-de-France, mais également à l’échelle nationale, est une ineptie économique pour l’État. Ce vote à l’initiative des sénateurs communistes permettra de ne pas répéter le scandale de la privatisation des autoroutes, qui prive chaque année l’État de plus de 10 milliards d’euros de dividendes.

Le gouvernement et l’Assemblée nationale, en deuxième lecture du texte, doivent désormais en tirer les leçons et tenir compte de l’opposition massive à ce projet, en retirant de la loi Pacte les dispositions relatives à la privatisation d’ADP.


Partager sur