Refus d’Amazon, reportage de TF1

26 mars 2019 0 Par Francois Asensi
Partager sur

Retrouvez le reportage diffusé lors du journal de 20h de TF1, où j’explique mon refus d’accueillir l’entreprise Amazon sur le territoire de Tremblay-en-France. Cette entreprise, qui pratique l’optimisation fiscale et impose des conditions de travail indignes à ses salariés, n’est pas la bienvenue. Leur projet, extrêmement flou, n’apporte aucune garantie en termes d’emplois. Je ne suis pas surpris par les propos tenus par le député Stéphane TESTÉ, ancien socialiste passé à En Marche !, qui défend les champions de l’évasion fiscale alors même que le secrétaire d’État au Numérique Mounir Mahjoubi appelle à la fermeté face à « l’ogre » Amazon. Comme parlementaire et comme maire de la commune de Tremblay-en-France, j’ai œuvré depuis de nombreuses années au développement du bassin d’emplois du territoire, via la ZAC Tremblay CDG, le centre commercial Aéroville et bientôt le Colisée. Quant à la zone Aerolians, visée par Amazon, 75 entreprises sont déjà présentes sur les programmes développés par BARJANE, SPIRIT ou encore SILK ROAD Paris, avec à terme 15.000 emplois prévus. Tout faire pour l’emploi, c’est agir pour des emplois de qualité, respectueux du Code du travail. C’est assurer un développement équilibré du territoire, respectueux des enjeux environnementaux et de la qualité de vie des habitants. Favoriser l’implantation d’entreprises ne doit pas se faire contre ces valeurs.

Publiée par Francois Asensi sur Mardi 26 mars 2019

Retrouvez le reportage diffusé lors du journal de 20h de TF1, où j’explique mon refus d’accueillir l’entreprise Amazon sur le territoire de Tremblay-en-France. Cette entreprise, qui pratique l’optimisation fiscale et impose des conditions de travail indignes à ses salariés, n’est pas la bienvenue. Leur projet, extrêmement flou, n’apporte aucune garantie en termes d’emplois. Je ne suis pas surpris par les propos tenus par le député Stéphane TESTÉ, ancien socialiste passé à En Marche !, qui défend les champions de l’évasion fiscale alors même que le secrétaire d’État au Numérique Mounir Mahjoubi appelle à la fermeté face à « l’ogre » Amazon.

Comme parlementaire et comme maire de la commune de Tremblay-en-France, j’ai œuvré depuis de nombreuses années au développement du bassin d’emplois du territoire, via la ZAC Tremblay CDG, le centre commercial Aéroville et bientôt le Colisée. Quant à la zone Aerolians, visée par Amazon, 75 entreprises sont déjà présentes sur les programmes développés par BARJANE, SPIRIT ou encore SILK ROAD Paris, avec à terme 15.000 emplois prévus.
Tout faire pour l’emploi, c’est agir pour des emplois de qualité, respectueux du Code du travail. C’est assurer un développement équilibré du territoire, respectueux des enjeux environnementaux et de la qualité de vie des habitants. Favoriser l’implantation d’entreprises ne doit pas se faire contre ces valeurs.


Partager sur