LA FRANCE, COMPLICE DES CRIMES DE GUERRE COMMIS AU YÉMEN ?!

13 mai 2019 0 Par Francois Asensi
Partager sur

Je me réjouis de la formidable mobilisation citoyenne, réunissant entre autres militants, ONG et les dockers du Havre, qui a permis d’empêcher le chargement d’armes françaises sur un cargo saoudien en fin de semaine dernière.

La guerre au Yémen a déjà fait plus de 10.000 morts, dont 8.300 victimes civiles lors des seules frappes aériennes de la coalition. Parmi elles se trouvent 1283 enfants. Aujourd’hui, 28 millions de yéménites vivent toujours sous les bombardements. Le pays fait face à une situation de crise humanitaire extrêmement grave. Pourtant, la France continue de livrer des armes de guerre à ses alliés saoudiens et émiratis. Le président de la République et le gouvernement poursuivent leur fuite en avant, menant au Yémen une guerre par procuration. Ils se rendent ainsi complices de crimes de guerre, la ministre de la Défense Florence Parly persistant à nier l’utilisation de toute arme française dans le conflit malgré les preuves qui s’accumulent.

Le collectif de journalistes Disclose a ainsi mis à jour les mensonges de l’État français en rendant public des documents classés secret défense. On y apprend notamment que des armes françaises, à savoir avions, navires, blindés, artillerie, ont bel et bien servi lors de ce conflit meurtrier.

La France doit revoir sa position. La Norvège ou plus récemment l’Allemagne ont décidé de geler les ventes d’armes vers l’Arabie Saoudite. Il est urgent pour notre pays de faire de même, dans le respect du droit et des traités internationaux.


Partager sur