PLAN BUZYN : LA CRISE DES URGENCES NÉCESSITE D’ABORD UNE RÉPONSE HUMAINE

17 septembre 2019 0 Par Francois Asensi
Partager sur

Résultat de recherche d'images pour "les urgences l'humanité"

Le plan annoncé par la ministre de la Santé de 750 millions d’euros sur trois ans pour refondre le modèle des urgences demeure largement insuffisant. Ce plan, qui fait la part belle au secteur privé, ne prévoit pas d’ouverture de lits supplémentaires ni de recrutements de personnels hospitaliers. Alors que plus de 200 services d’urgences sont en grève depuis six mois partout sur le territoire national pour alerter sur les conditions de travail insoutenables des agents hospitaliers, le plan présenté en urgences n’apporte pas de réponse concrète à l’épuisement des personnels médicaux. Aucune mesure annoncée n’aura d’effets immédiats sur les personnels médicaux.
Au service des urgences de l’hôpital Robert Ballanger, le service ne dispose plus d’interne depuis juin 2019 et seulement de 8 infirmières pour prendre en charge plus de 200 patients. 16 postes de médecins sont vacants sur 34.
La crise des urgences est avant tout accentuée par l’affaiblissement de la médecine libérale et la désertification médicale, fléau qui touche particulièrement la Seine-Saint-Denis. Madame la Ministre, les personnels travaillant aux urgences attendent avant tout qu’une réponse humaine soit apportée à une crise sanitaire : réouverture de lits, mise en place d’effectifs proportionnels aux charges de travail, augmentations des salaires et dégel du point indice.

https://www.humanite.fr/plan-sante-la-ministre-fait-de-la-charite-avec-lhopital-676844?fbclid=IwAR3e_xYFCAC7g8nbWzYZCqflw8fRmrtWo31IfK2dEvnj3aFsm6TysE2aDWQ

Partager sur