INVASION TURQUE : LA FRANCE DOIT SOUTENIR SON ALLIÉ KURDE

10 octobre 2019 0 Par Francois Asensi
Partager sur

Le président turc Erdogan a lancé une opération militaire d’envergure contre les territoires tenus par les forces kurdes (YPG, Unités de protection du peuple) et les forces démocratiques syriennes (FDS). Les attaques ont déjà causé la mort de 15 personnes, dont 8 civils, et précipité l’exil de milliers d’autres.

Cette situation est extrêmement dangereuse. Le président Erdogan est prêt à tout pour empêcher le peuple kurde de s’autonomiser et de faire vivre un Rojava démocratique, quitte à relancer la spirale de la guerre dans la région. Le président des États-Unis Trump a autorisé cet assaut et tourné le dos à nos alliés kurdes, héros de la guerre contre l’État islamique. Désormais, Erdogan menace l’Union européenne de représailles, se disant prêt à ouvrir ses frontières aux millions de réfugiés syriens qui s’y trouvent. L’Europe avait noué un pacte avec le diable, prête à toutes les concessions pour ne pas accueillir de réfugiés. Toutes les personnes en situation irrégulière étaient refoulées vers la Turquie avec la mise en place du mécanisme « Syrien contre syrien ».

Les errements de notre diplomatie doivent cesser. Il est urgent d’apporter un véritable soutien à nos alliés kurdes. La France ne peut céder à ce chantage et rester en retrait. Elle doit faire entendre sa voix et porter des propositions fortes et ambitieuses pour défendre la paix et la liberté des peuples au Moyen-Orient.


Partager sur