CDG EXPRESS : LA PRÉSERVATION DU CADRE DE VIE DES HABITANTS NE DOIT PAS SE FAIRE AU RABAIS

18 octobre 2019 0 Par Francois Asensi
Partager sur

Image may contain: text

Lors de la réunion en Préfecture de région Ile-de-France sur le futur train CDG Express, nous avons remis à Monsieur le Préfet de la Région Ile-de-France, avec mes collègues maires de Mitry-Mory, Saint-Denis, La Courneuve, Aubervilliers, Sevran et Villeparisis une déclaration commune pour demander l’augmentation de l’enveloppe dédiée à la protection sonore des riverains afin que tous les habitants du territoire puissent en bénéficier.

L’enveloppe actuelle de 15 millions d’euros (soit 0,75% du coût total du projet) est largement insuffisante et ne couvre que la moitié du tracé de la future ligne, soit 7.5 km.

Doubler l’enveloppe permettra ainsi d’étendre les compensations acoustiques à l’ensemble des habitant-e-s vivants le long des voies du futur CDG express.

Ces travaux supplémentaires porteraient le coût de l’ensemble des mesures de compensations acoustiques à seulement 1,5% du coût total du projet. La préservation du cadre de vie des habitant-e-s de notre territoire ne doit pas se faire au rabais !


Partager sur