Ma candidature sera celle du rassemblement

6 mai 2007 2 Par Francois Asensi
Partager sur

Le suffrage universel s’est prononcé. Il a désigné Nicolas Sarkozy à la Présidence de la République.

Il faut tout à la fois respecter ce choix et en prendre acte.

Dans toute démocratie qui se respecte, des contre pouvoirs sont une nécessité absolue. C’est un droit de s’opposer et de combattre des politiques régressives dans l’espace républicain.

Face au projet de M. Sarkozy, qu’il entend mettre en œuvre avec précipitation, voire avec brutalité, il importe que les forces progressistes se rassemblent pour s’opposer à toute politique de régression sociale et de recul civilisationnel.

Député de votre circonscription, je serai de tous les combats démocratiques, de l’Assemblée nationale aux quartiers pour construire avec vous une société française moderne et ouverte dans une démocratie apaisée. En définitive, une France nouvelle.

Nicolas Sarkozy a énoncé son programme.

Il est à craindre une politique autoritaire, avec pour conséquence la main mise de son parti, l’UMP, sur tous les rouages de l’Etat.

Il est à craindre que sa relation étroite avec les puissances financières qui colonisent les principaux moyens d’information consacre, si nous ne sommes pas vigilants, l’extinction du pluralisme.

Il est à craindre que son ultra libéralisme sans retenue précarise encore plus le travail, fragilise les plus faibles.

Il est à craindre que la recherche du bouc émissaire comme justificatif des difficultés de la société instaure des murs d’incompréhension et provoque des fractures humaines, sociales et territoriales irréductibles.

Le 10 juin 2007, auront lieu les élections législatives pour l’élection d’une nouvelle Assemblée nationale.

Assurément, le nouveau pouvoir cherchera une assemblée totalement inféodée au Président de la République. Les droits de l’opposition seront immanquablement ignorés et réduits.

Vous le savez, Député de votre circonscription, je serai de nouveau candidat à Tremblay, Sevran et Villepinte. Je veux rassembler tous les démocrates, tous les républicains, quels que soient leurs engagements politiques et philosophiques.

Ma démarche de rassemblement est la même que celle que je pratique dans la Ville de Tremblay en tant que maire, au service de tous.

Ce rassemblement se fera pour la démocratie et le pluralisme, pour une 6ème République qui en finisse avec la politique des blocs. Une nouvelle République dans laquelle toutes les familles de pensée seront représentées à l’Assemblée nationale.

Un rassemblement fondé sur un combat résolu contre toute discrimination, contre le racisme et pour une laïcité vivante.

Un rassemblement contre le capitalisme financier, véritable prédateur de l’emploi, pourvoyeur de délocalisations, qui licencie au nom des intérêts exclusifs de la bourse, et instaure dans notre pays des travailleurs pauvres.

Un rassemblement pour une société moderne, de tolérance, qui s’enrichit de la diversité et assure à chaque citoyen et citoyenne une véritable sécurité.

Ma candidature, je veux qu’elle soit au service du progrès et de la démocratie pour fédérer et rassembler les citoyens.

Elle est et elle sera celle qui recèle toutes les potentialités pour rassembler très largement toutes les forces de la gauche.

Ma candidature est la seule qui puisse dans cette circonscription, faire gagner les forces de progrès et battre une droite sectaire, ultra conservatrice, une droite qui sans vergogne, fait commerce des théories qui bafouent l’universalisme. Une droite qui veut faire table rase de l’héritage progressiste des forces de la transformation sociale et dont l’apport à la nation française est majeur.


Partager sur