Étiquette : Affaires étrangères

19 avril 2010 0

"Sanctionnons les paradis fiscaux et les entreprises qui les utilisent!"

Par Francois Asensi

Près de 10 000 milliards d’euros transitent par les paradis fiscaux afin d’échapper à l’impôt, l’argent sale des trafics, l’évasion fiscale des riches particuliers, mais aussi et surtout les bénéfices des entreprises, des 1600 filiales du CAC 40 qui trouvent ainsi le moyen d’augmenter artificiellement leurs profits.

Songez que la perte fiscale pour le budget de la France est estimé à 30 milliards, largement suffisants pour équilibrer les retraites, solder le déficit de la Sécurité sociale, et combler le déficit public!

Je suis intervenu auprès du Gouvernement et de l’OCDE pour réclamer la mise en place de véritables sanctions contre cette délinquance économique.

12 février 2010 1

Convention franco-algérienne à l'Assemblée nationale : "reconnaître les méfaits de la colonisation pour resserrer les liens avec le peuple algérien"

Par Francois Asensi

Je vous propose de retrouver mon intervention sur les relations franco-algériennes dans le cadre de la discussion d’une convention de partenariat à l’Assemblée nationale 9 février dernier. J’ai voté en faveur de cette convention, malgré certains manques, car le rapprochement entre nos peuples, séparés par la douloureuse histoire du colonialisme, est indispensable pour la France comme pour l’Algérie. Sans pour autant oublier les différends qui nous opposent au gouvernement algérien.

26 novembre 2009 0

Menace sur le contrôle des armes nucléaires

Par Francois Asensi

L’assemblée nationale a examiné le 24 novembre un accord nucléaire civil entre la France et l’Inde. J’ai fait part de mes réserves sur cet accord qui ne garanti pas un détournement vers l’usage militaire du nucléaire et mis en garde contre une déstabilisation des accords de non-prolifération et de désarmement nucléaire

26 octobre 2009 0

Taxation des transactions financières : l'heure n'est plus à l'attente !

Par Francois Asensi

La réunion de la « Task force sur les transactions financières internationales et le développement », convoquée jeudi 22 octobre par Bernard Kouchner, n’a abouti à aucune décision concrète en faveur d’une taxation de la spéculation financière pour aider au développement.

La mise en place d’un comité d’experts jusqu’en mai 2010 signale au contraire un manque de volonté politique, et risque de repousser aux calendes grecques l’idée d’une taxe…